Une révélation qui fait sourire

J’avais neuf ans. L’anniversaire de ma mère approchait à grands pas. Je devais absolument trouver quelque chose mais, par le plus  grand désarroi, je n’eus plus un sou en poche.

Je cherchais donc dans les coins et recoins de la maison pour trouver ne serais-ce qu’un pièce d’un dollar, mais rien à faire. Mon frère avait sans-doute eut l’occasion de trouver du petit change avant moi. Je ne sus plus que faire, j’étais résignée à lui offrir qu’une innocente carte pliée avec quelques petits dessins maladroits dessus. C’est alors qu’une brillante idée me venue à l’esprit. Je me disais: «Pourquoi ne lui emprunterais-je pas un peut d’argent pour lui acheter un cadeau?»

Évidemment, elle eut la gentillesse de me verser cinq beaux dollars. Je magasinais son cadeau au magasin où tout était à un dollar. C’était la seule place où je pouvais m’acheter une multitude de petites choses inutiles. Enfin bref, je lui achetais mon cadeau. Malgré la peur que j’éprouvais à l’idée qu’elle reconnaisse le billet de cinq dollars, elle ne s’était même pas demandée d’où pouvais bien provenir l’argent que j’utilisais. Aucune question ne me fut posée.

Encore aujourd’hui, elle n’en sait rien. Du moins, je me plais à y croire.

One Response to Une révélation qui fait sourire

  1. peintureinoubliable says:

    Salut,

    C’est encore peinture inoubliable. Il est vraiment excellent ton texte. Pas de fautes de français. Tu dois être une élève modèle toi.

    BRAVO à toi.

    P.I

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s