Une histoire regretable

Mon secret c’est passé en première année lorsque que je fus tout petit. Ce fut un soir d’école à la garderie attendant que mes parents vinrent pour me chercher. Je jouais à la balle au mur avec mes amis, rien de très particulier, mais le mal n’étais point encore arrivé. Quand un de mes amis lança la balle sur le mur pour être ensuite repoussée vers le fond de la cour, non très loin de là, je courus pour aller la chercher, pour ensuite la relancer vers le mur. Ma précision étant pas très forte, je  toucha la vitre qui se trouva au dessus du mur où l’on jouait. La vitre n’étant pas très forte, brisa d’un éclat. Un professeur se trouvant à l’intérieur de la classe où la balle eut touchée, s’empressa de descendre pour venir nous parler où encore nous gronder. Quand il fut arrivé dehors de l’école,  nous avions peurs de sa réaction. Ensuite, Le professeur nous parla tranquillement pour trouver un coupable, mes amis ayant parti avant qu’il descendre de la classe, alors il ne restait que moi. Donc ne restant que moi dans la cour, le professeur me demanda avec gentillesse si j’avais fait cet incident, étant tout petit et ignorant, je lui dis que la personne qui avait fait l’incident était mon ami et non moi. Bref j’étais stupide et mon ami ne le sait toujours pas pour cette malheureuse trahison, mais nous sommes toujours ami et il vient a l’école. Peut-etre lira t-il se texte?

2 Responses to Une histoire regretable

  1. arpegesinverses says:

    Bonjour Carré.

    J’ai trouvé quelques fautes d’orthographe dans ton texte:
    Premièrement, le verbe  »vinrent », que tu aurais dû écrire  »viennent ». Ensuite, le verbe  »n’étais » qui aurait dû être  »n’était ». Puis, il y a le verbe  »je toucha », qui devrait être  »je touchai ». Ensuite, tu as écris  »mes amis ayant parti… » qui aurait dû être  »mes amis étant partis… ». Finalement tu as écris  »Peut-etre » qui devrait être  »Peut-être ».

    J’aurais aimé savoir ce qui est arrivé a ton ami, ça m’aurait aidé à me mettre dans sa peau. S’il y a eu des conséquences pour lui la réaction serait différente de s’il n’y a rien eu.

  2. motsirreverencieux says:

    Salut carreovale, totu d’abord je dois te dire que tu écris très bien. J’ai dû me forcer et lire attentivement pour trouver des fautes et elles étaient si subtiles que ça ne ce coyait vraiment pas à première vue! Bravo! Ça se voit que tu as relu ton texte avant de le publier, ce que trop de gens ne font pas!

    Voici ce que j’ai trouvé:

    1. À la troisième phrase: «le mal n’étais point encore arrivé» tu aurais dû écrire N’ÉTAIT puisque «le mal» est masculin, singulier! Petite erreure très pardonnable…

    2. Phrase #5 «Ma précision étant pa très forte» Tu a négligé le «N’» dans ce bout de phrase. Il est important!¸ Le texte aurais dû lire: «Ma précision N’étant pas très forte…»

    3. toujours dans la même phrase, «je toucha». Le passé simple peut être difficile à accorder donc je comprends ton erreur. Tu aurais dû écrire «je TOUCHAI»

    4.phrase #6: «où encore nous gronder» Tu as fait une erreur dans le choix d’homophone. C’est «OU» pas «OÙ» qui s’applique dans ce cas-ci.

    5. Phrase #7 «Nous avions peurs» Peur ne prends absolument pas de «s»!!!

    Quleques fautes de plus restent mais il n’y a vraiment rien qui saute aux yeux. encore une fois, BRAVO!
    -Mo’

    p.s Si j’étais ton ami, je t’aurais pardonné. Après tout, tu n’étais qu’un enfant… L’important est que tu es assez loyal maintenant pour ressentir de la culpabilité enver ta «trahison»

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s