miroirs vers Satan

C’est comme si j’embrassais Satan

il me touche et ses mains sont des sortilèges

des ensorcellements

Sous ses dix mille baisers

ma peau ardente

succombe

ma chair

vive

les mots

mes lèvres

Silence de feu

mes yeux noirs de cristal posent sur lui un dernier regard avant de m’oublier dans ses bras

je le vois enfant

je le vois vieillard

fuyant le bruit de la vie

Je sais que je ne reviendrai plus ici

je sais qu’ici n’existe plus

je sais

*

Toutes mes morts toutes mes blessures chaque perle de mon sang

me murmurent sa voix

me rappellent un instant que je cherche toujours

j’étais vivante d’agonie

C’est comme si j’embrassais Satan

il me touche et ses mains sont des sortilèges

des ensorcellements

sous ses dix mille baisers

ma peau ardente

succombe

ma chair

vive

les mots

mes lèvres

silence de feu

mes yeux noirs de cristal posent sur lui un dernier regard avant de m’oublier dans ses bras

je le vois enfant

je le vois vieillard

fuyant le bruit de la vie

je sais que je ne reviendrai plus ici

je sais qu’ici n’existe plus

je sais

*

toutes mes morts toutes mes blessures chaque perle de mon sang

me murmurent sa voix

me rappellent un instant

où je me souviens avoir respiré

C’est comme si j’embrassais Satan

il me touche et ses mains sont des sortilèges

des ensorcellements

sous ses dix mille baisers

ma peau ardente

succombe

ma chair

vive

les mots

mes lèvres

silence de feu

mes yeux noirs de cristal posent sur lui un dernier regard avant de m’oublier dans ses bras

je le vois enfant

je le vois vieillard

fuyant le bruit de la vie

je sais que je ne reviendrai plus ici

je sais qu’ici n’existe plus

je sais

*

toutes mes morts toutes mes blessures chaque perle de mon sang

me murmurent sa voix

me rappellent un instant

où je me souviens avoir respiré

6 Responses to miroirs vers Satan

  1. princesseinutile says:

    Je t’ai emprunté ceci:Je sais que je ne reviendrai plus ici

    Princesse inutile

  2. pupitremauve says:

    Bonjour toi,
    Je voulais juste te dire que j’ai utilisé :  » C’est comme si j’embrassais Satan  »
    pour pouvoir l’afficher dans l’école.
    Merci,
    Aurevoir.
    Pupitre Mauve.

  3. moustachemolle says:

    Bonjour,
    J’ai emprunter nue de tes figure de style merci.

  4. sportsinterieurs says:

    Bonjour,
    j’aime ton antithèse «mes yeux noirs de cristal».
    Sportsinterieurs

  5. motsirreverencieux says:

    C’est un magnifique poème cerise. Tu as énormément de talent. J’adore lesoxymorons et antithèses dans ce texte et les mots que tu as choisi sont beaux et imagés. Je t’emprunte la totalité de ta dernière strophe puisqu’elle est ma préférée.

    -Mo’

  6. coeurmobile2 says:

    Bonjour,
    je vais utiliser ton antithèse « Mes yeux noirs de cristal »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s