L’article …

Par une journée d’automne colorée à New-York , sur fonds de vie en accélérée , ou tous était préoccupés par le manque de temps , Brook prenait un café à Central Park afin de visionner le majestueux spectacle que l’automne lui offrait.Cette saison , depuis son tout jeune age , était sa préférée. Elle aimait marcher dans les feuilles , sentir la douce odeur de l’arrivée de l’air frais , mijoter des plats réconfortants , croquer dans une pomme fraîchement cueillie et par-dessus tout admirer ce qui l’entourait. Elle prenait parfois un malin plaisir à imaginer la vie de ceux qu’elle croisait. Par exemples, en ce moment , assis à ses cotés se trouvait un vieil homme nourrissant une meute d’oiseaux affamées . Elle avait déjà analysé ses tics , ses expressions , son physique pour en déduire qu’il était une vieille âme prête à partir et à s’épanouir dans un autre monde . Son métier de journaliste au New York Times , lui permettait de s’épanouir dans des histoires alléchantes . Sa vie était consacrée a la plume . N’ayant ni mari , ni enfant , ni même chien caniche , elle consacrait tout son temps a son travail , au gym , a barneys , au club V.I.P et bien sur au café Starbuck . Ses amis lui reprochaient de ne pas consacrer assez de temps a la recherche d’un éventuel amoureux , mais pour elle cela n’avait guère d’ importance ; ayant vécu la séparation déchirante de ses parents , elle se promit de ne jamais vouloir vivre des sentiments aussi insupportables .

Perdu dans ses pensées et son café refroidi depuis des lunes , elle se rappela soudainement qu’un article attendait naissance . Son patron lui avait donné comme ordre formel de s’évader dans un sujet qui lui était inconnue , de se surpasser comme le font les athlètes . Étant une écrivaine réservée , elle ne pouvait s’imaginer s’aventurer dans un monde inconnu . Pourtant , il le fallait absolument si elle tenait à garder son travail si adoré . Homosexualité , séparation . immigration avaient déjà fait la une des journaux . Il lui fallait un sujet mordant . Elle était affamée d’un sujet lui permettant de gravir des échelons dans sa carrière. Tout d’un coup , elle eut cette impression très désagréable qu’une substance inconnue avait atterri sur sa belle chevelure blonde , se frayant un chemin jusqu’à son nouveau foulard en cachemire . Sa colère fut subite et dirigée vers le vieil homme qui nourrissait les oiseaux .  » félicitations , regarder le résultat de votre pathétique charité , mon foulard est complètement anéantis. Merci , merci vraiment ! » Le vieil homme la regarda calmement et répondit :  » Pauvre femme , désolé pour votre jolie foulard . Je suis sur que cela part au lavage … mais je dois avouer que mes amis les oiseaux ont bien du goût ! »

C’est  alors qu’il lui fit cadeau d’un merveilleux sourire , un sourire qui ne s’oublie pas.C’est a cet instant qu’elle comprit que sa réaction était ridicule. Après tout ce n’était qu’un foulard! Elle fut prise d’un fou rire au qu’elle se melat le rire du vieil homme . s’ensuivit une discussion animée et intéressante sur tout et rien . Et c’est alors , qu’elle trouva LE sujet …

La sérénité du vieil homme la fascinait.Elle était curieuse de découvrir qui était cet homme d’apparence soignée , a la belle parole et qui dégageait beaucoup de charisme. Donc elle ne put s’empêcher de lui poser une multitude de questions.Et c’est au fil de leur conversation qu’elle découvrit John Mayer.

Ancien président d’une puissante multinationale John Mayer faisait partie de l’élite Américaine.En plus d’être extrêmement riche , il fut aussi un ami très proche de Ronald Reagan . Jet privé ,soirée mondaine,caviar au petit déjeuner , villa en Espagne , yacht privé , comme il lui raconta , il avait tout pour être heureux sauf le temps.Sa femme était merveilleuse , son fils faisait sa fierté.Il était entouré d’une grande richesse qu’il n’avait pas le temps de savourer.Le 2 décembre 1994 alors qu’il était en France pour un voyage d’affaires, John Mayer recut un appel qui fit basculer sa vie.Son beau-frère lui apprit que sa femme et son fils venaient de mourir dans un accident de voiture.Il lui fallut perdre c’est êtres chers pour réaliser que sa richesse ne pouvait être seulement dans un compte en banque.Et c’est alors qu’il prit la décision de changer sa vie pour se concentrer sur des choses plus essentielles.Aujourd’hui , il est président d’une fondation humanitaire qui porte le nom de sa femme et son fils…en conclusion il savoure chaque instant de sa vie . C’est suite  a cet conversation qu’elle décida d’écrire un article sur l’instant présent.Étant une femme comme l’était autrefois John Mayer, elle décida de vivre quelques jours sans regarder le temps , de se concentrer comme John sur la beauté de la vie.Elle planifiait déjà dans sa tete les témoignages de personnes qui se transforment du jours au lendemain.

-Première étape: Fermer son cellulaire

-Deuxième étape: Enlever ses insupportables talons hauts pour les remplacer par des Crocs confortables , mais pas très fashionable

-Troisième étape: Ranger sa montre

_Quatrième étape: Se permettre un morceau de chocolat pour célébrer son nouveau mode de vie

-Cinquième étape:Commencer son nouveau mode de vie

_Sixième étape: arrêter d’énumérer des étapes et se mettre à l’action!

… Elle s’assoit dans un parc , elle respire, la vie est belle se répète t-elle dans sa tête , John savoure la vie donc il faut qu’elle en soit capable.Les minutes s’écoulent , elle se répète toujours que la vie est belle. Elle se dit qu’elle à probablement assez savourer la vie, par réflexe elle regarde sa montre… elle à réussi a savourer la vie une grosse minute sans penser a autre chose.Bon se dit t-elle, un petit coup d’oeil a son magasin favoris ne lui fera pas de tord. Elle ouvre la porte du magasin , mais prise par des remords elle rebroussa chemin  » Je dois réussir cet article ».

Elle décida d’aller faire un tour a la  »potpote roulante » un organisme pour donner de la nourriture aux démunis.Arrivée a destination, elle fut bouche-bée de la popularité de cette soupe populaire.Elle était bien loin de ces petits restos branchés de Soho.Grand nombre de bénévoles étaient présents pour accueillir la foule affamée. »Comment font t-ils pour quotidiennement être présents gratuitement pour ces personnes »? Se dit t-elle.Tous avaient le sourire élargi jusqu’aux oreilles , nul n’était bête.Les démunis anticipaient leurs repas, t-elle des enfants qui attendent l’arrivée du père Noël.La gratitude régnait dans cet pièce , elle fut prise d’une soudaine admiration envers ces gens .Elle nota tout ce qu’elle percevait , sans oublier de décrire ses impressions face a ce monde inconnue. Lorsque la meute franchi la sortie elle décida daller interviewer les bénévoles.Tous se présentèrent chaleureusement et étaient ravis de se prêter a l’entrevue.Chaque témoignage fut constructif pour son article.Tous avaient des histoires différentes , mais ce qui reliait ces gens étaient la bonté.Ils n’avaient pas la sacoche dernier cri , ni le gadget venant de franchir le seuil des magasins… mais pourtant ils semblèrent si heureux.Elle partit avec la satisfaction d’avoir appris d’avantage , elle avait même accepter l’invitation que les bénévoles de la popote roulante lui avait fait , donner son aide trois fois par semaine a cet organisme.

Les semaines passèrent , et les nombreux témoignages se rajoutèrent à l’article.Elle fit une multitude de rencontres qui l’ouvrit d’avantage sur la réalité du bonheur.Elle avait la sensation de grandir et d’élargir ses horizons.Pour fignoler son article elle décida de faire un sondage aux inconnus qu’elle croisait au hasard sur la fifth avenue.Elle posa a chaque personne qu’elle rencontrait  » qu’elle est votre signification du bonheur? » Et voici ce qu’elle reçut en guise de réponses!

–  »Pas le temps mon travail m’attend »

– »Bon combien vous voulez? »

– »L’argent bien sur  »

… et d’autres réponses qui la séduisent

_  »Un chocolat chaud après avoir patiné dans le central parc »

– »Quand ma fille m’acclame quand je viens la chercher à la garderie »

– »Un repas partagé en famille »

– » Quand ma femme me fait l’amour »

Elle intégra ce sondage a son article , les réponses qu’elle avait reçues lui fit réaliser que plusieurs dépendent de l’argent comme source de bonheur, mais pourtant le vrai bonheur est la simplicité d’un beau moment.Alors pourquoi s’étourdir avec un mode de vie accéléré sans réel moment de satisfaction? Tous se dit t-elle devraient prendre un recul et respirer la douce odeur de la vie.Brook avait changé; cela faisait plus d’un mois qu’elle n’avait pas mit les pieds dans un centre commercial.Elle n’avait besoin de chercher la signification du bonheur dans le « Larousse » , elle en connaissait deja la signification.Les simples sourires des piétonniers, son temps qu’elle donnait quotidiennement a la potpote roulante , ses grasses matinées du dimanche , la comblaient.

Le grand arriva , son article fini , elle hâta de voir la réaction de son rédacteur… jamais elle n’avait écrit un article de la sorte ,pour la première fois elle avait la sensation que son article pourrait changé ne cesse qu’une opinion face au bonheur.

Elle donna fièrement son article,L’éditeur la regarda débilement. »Brook cet article ne vaut même pas la page 30 du times… tu ne comprends pas ? Il faut écrire pour ce que les lecteurs veulent lire… nuls n’est intéressé par ta passe hippie ». Il jeta son article a la poubelle.Brook n’était pas decue , elle savait qu’elle avait acquis une grande connaissance… son éditeur n’avait qu’a bien se tenir .. elle n’avait pas dit son dernier mot !

_

Publicités

One Response to L’article …

  1. schizophrenemaitrise says:

    ________

    Bonjour! Je viens de lire les 500 premiers mots de ton début de roman et je note sur une échelle de 1 à 5 (5 étant le meilleur résultat) mon opinion sur les énoncés suivants: 3.55

    Je trouve ton début de roman original –

    Je le trouve plus ou moins original parce qu’on dirait qu’il y a des élément et des aspects. Par exemple, le personnage principal de ton début de roman me semble familier. J’ai l’impression de déjà vu en lisant sur ses habitudes, ses comportement, etc.

    Je trouve tes personnages attachants, haïssables ou angoissants –

    Je trouve les personnages peu attachant vu le fait qu’on ne connaît rien de vieux monsieur et parce que la vie de Brook semble froide et ennuyeuse. C’est peut-être cela que tu voulais faire vivre au lecteurs…

    Les dialogues sont vivants – Les dialogue sont assez vivants. Ils sont variés du point sentimental et comportemental ce qui fit que c’est parfois malheureusement mélangeant.

    Tes descriptions sont intéressantes – La description de Brook malgré sa vie ennuyeuse est bien détaillée et donne de la facilité à imaginer celle-ci.

    La narration me plait – J’ai pas vraiment porté attention à la narration car je la trouvait un peu récurente.

    J’aime ton style d’écriture – J’aime bien ton style décriture qui nous montre souvent ce qui t’interesse et ce que tu aime. j’aime le fait de parler d’une personne qui est assez réservé et qui rejoint tes valeurs.

    Ton histoire est agréable à lire – Elle est agréable à lire parce que la vie de Brook semble très bien aller mais , ressemble trop à des films hollywoodien.

    J’ai envie de lire la suite! –Effectivement, j’ai envi de lire la suite pour savoir si les surprises ne seront pas prévoyantes et intéressante

    Mais surtout…

    Voici ce que j’ai aimé : La façon dont tu as de ce que tu aime tout en parlant d’une histoire qui pourrait sortir de ton propre compte de fée. Ton vocabulaire ma aussi impressionné.

    Voici ce que j’ai moins aimé : La ressemblance à un début de film Américain.

    Voici ce que j’aimerais voir dans la suite : des péripéties et un élément déclancheur qui garde un lien avec ton histoire mais qui ne sont pas faciles à deviner d’avance.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s