Et ensuite

PRELUDE :

 

Lorsque je me réveillai, le soleil commençait à se descendre vers le sol. Le ciel était d’un rouge chaud, tendre et calme, l’herbe sur le sol dansait au rythme du vent et la température était idéale. Pas trop chaude, pas trop froide. Une parfaite ambiance. J’étais situé sur les terres de la famille Beauchamp. Les Beauchamp étaient une famille bien appréciée. Elle était constituée de monsieur et madame Beauchamp et de leurs sept enfants: Gérald, Huguette, Gaétane, Robert, Serge, Denise et Michel (en ordre chronologique).

 

«Comment me suis-je endormi ici?» Me demandé-je. J’avais absolument aucune idée comment je m’étais retrouvé à cette endroit.

Par chance, je savais au moins où j’étais.

 

C’est en regardant le paysage campagnard que je commençai ma marche vers la maison des Beauchamp. Leurs terres étaient vastes et leur maison se situait approximativement à 30 minutes de marche de mon endroit actuel. Nous étions en automne. Les arbres étaient de couleurs terriblement vives. Ce qui me permettait de savoir ma location était le sentier qui zigzaguait le long de la forêt. Aucun sentier au monde n’était aussi finement tracé. Ce qui le distinguait des autres, et de loin. Il me suffisait de marcher le long de la forêt via le sentier et je me retrouvais chez les Beauchamp tout juste avant le coucher du soleil. Je dis bien le long puisque qu’elle était très peu large. Une petite route était située en parallèle à la forêt. Entre les deux, ce situait un vaste champ typique de la campagne. Les Beauchamp y élevaient du bétail. Beaucoup de bétail! Enfin, pour l’époque du moins. Ils étaient connus également pour élevé le bovin le plus tendre et le plus succulent de la région.

 

Malgré la courte route que j’avais à parcourir, je trouvais le parcourt étonnement long. J’avais faim. Comment de temps étais-je resté inconscient dans la forêt? Je ne le saurai probablement jamais.

 

J’arrivai finalement tout près de la maison des Beauchamp. Je pouvais y voir de la lumière. Cela me rassura puisqu’ils se trouvaient chez eux et qu’ils n’étaient pas encore endormis. Je ne n’aurais donc pas été obligé de les réveiller. La porte de la véranda était légèrement ouverte. Je montai l’escalier à deux marches. Sur une table se trouvais un journal. Il y était écrit : Armand Vaillancourt, défait par Arnold Beauchamp. Mr. Beauchamp avait remporté les élections à la mairie quelques mois auparavant. J’entrai dans la véranda. Il y faisait particulièrement chaud. Probablement que Mr. Beauchamp avait allumé le foyer. Les soirs d’octobre peuvent se refroidir très rapidement par fois.

Je cognai trois coups dans la fenêtre de la porte qui menait à la cuisine. Aucune réponse.

J’entrai alors dans la cuisine en faisant bien attention de me faire entendre.

 

–         Bonsoir? Aucune réponse.

 

J’avançai dans la maison jusqu’au salon. Il était situé l’autre côté du mur de la cuisine. Probablement que les Beauchamp y étaient installé. Je m’approchai et j’inspectai les lieux. Personne n’y était. Comme que j’allais entrer dans l’escalier pour monter à l’étage supérieur, un homme me pris violement par le bras et m’attacha à la rampe.

Après avoir quitté la maison par la porte à droite de l’escalier, il se retourna lentement vers moi pour que je puisse apercevoir son visage. C’était mon père.

 

Je mourus ainsi

Maurice Vaillancourt

 

 

Ombre Octogonale

Publicités

4 Responses to Et ensuite

  1. ombreoctogonale says:

    «Il y faisait particulièrement chaud»

  2. moutonignare says:

    Bonjour! Je viens de lire les 500 premiers mots de ton début de roman et je note sur une échelle de 1 à 5 (5 étant le meilleur résultat) mon opinion sur les énoncés suivants:

    Je trouve ton début de roman original – 4.5
    Je trouve tes personnages attachants, haïssables ou angoissants –
    Les dialogues sont vivants –
    Tes descriptions sont intéressantes – 5
    La narration me plait – 3
    J’aime ton style d’écriture – 5
    Ton histoire est agréable à lire – 4
    J’ai envie de lire la suite! – 5

    Mais surtout…

    Voici ce que j’ai aimé : La façon dont ton personnage meurt.

    Voici ce que j’ai moins aimé : La narration.

    Voici ce que j’aimerais voir dans la suite : Savoir ce qui est arrivé au Beauchamp.

  3. arpegesinverses says:

    Bonjour! Je viens de lire les 500 premiers mots de ton début de roman et je note sur une échelle de 1 à 5 (5 étant le meilleur résultat) mon opinion sur les énoncés suivants:

    Je trouve ton début de roman original – 4.5
    Je trouve tes personnages attachants, haïssables ou angoissants – 3.5
    Les dialogues sont vivants –
    Tes descriptions sont intéressantes – 4
    La narration me plait – 4
    J’aime ton style d’écriture – 4
    Ton histoire est agréable à lire – 5
    J’ai envie de lire la suite! – 5

    Mais surtout…

    Voici ce que j’ai aimé : Que tu commence par la fin de ton histoire.

    Voici ce que j’ai moins aimé : Rien

    Voici ce que j’aimerais voir dans la suite : Savoir ce qui est arrivé au personnage principal et à la famille Beauchamp.

  4. chevreuilmalhonnete says:

    Bonjour! Je viens de lire les 500 premiers mots de ton début de roman et je note sur une échelle de 1 à 5 (5 étant le meilleur résultat) mon opinion sur les énoncés suivants:

    Je trouve ton début de roman original –4
    Je trouve tes personnages attachants, haïssables ou angoissants –5
    Les dialogues sont vivants –
    Tes descriptions sont intéressantes –4
    La narration me plait –4
    J’aime ton style d’écriture –4
    Ton histoire est agréable à lire –4
    J’ai envie de lire la suite! –5

    Mais surtout…

    Voici ce que j’ai aimé : je trouve qu’on ressent bien l’atmosphère surtout au début dans le champ.

    Voici ce que j’ai moins aimé : certaines phrases moi biens construites comme : « Comme que j’allais entrer dans l’escalier  »

    Voici ce que j’aimerais voir dans la suite :D’autres lieux comme la forêt vaste .

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s