La maladie

Nous étions le 31 août 1990. Je commençais l’école ! J’avais très hâte de commencer l’école pour savoir avec qui j’étais dans mes cours, mais surtout pour voir  la merveilleuse, la splendide… Jade Laviolette. Jade, vivait à Montréal dans un coin non défavorisé selon tout-le-monde. Moi, Nicholas, je ne venais d’un coin défavorisé. À vrai dire pauvre! La preuve on n’avaient de la difficulté à acheter du pain. Je disais belle et bien avaient, car il y avait moi qui travaillais dans une brasserie et ma mère travaillait dans une épicerie et sur la rue Saint-Caterine à Montréal. C’était pas facile de dire que ma mère était une prostituée, mais évidement je devais l’accepter que nous avions un problème budgétaire. Lorsque je me levais de mon lit, j’allais dans la cuisine pour préparer mon déjeuner. Miam! Une bonne rôtie au beurre ! Sérieusement j’étais tanné de tout-le-temps manger ça. C’est bien beau une rôtie, mais moi j’avais faim! Souvent, je rêvais d’avoir deux oeufs tourné bacon, jambon avec des fèves au lards, mais il fallait pas exagérer. Après mon bon déjeuner, je m’habillais et j’allais à l’école. À chaque matin, je marchais pour aller à l’école. Puis, j’aimais marcher, car ça me faisais prendre de l’air pour me calmer. Arrivé à l’école, je voyais la bande vraiment «trop cool» selon Jade et celui qui était le chef c’est Hugo. Dison, que Hugo était le quart-arrière de l’équipe de football de l’école. C’était la brute selon moi de l’école. Et malheureusement, il savait que ma mère était une prostituée.J’avançais vers la porte d’entrée de l’école sans qu’il me remarque.

«Tien, tien… que vois-je ?… et oui Nicholas Laporte… ça fait longtemps que j’ai pas eu un rendez-vous avec ta mère» dit Hugo en ricanant avec ses amis.

Évidement je l’ignorais. En rentrant dans l’école, je me fermais les yeux et je me disais

«Bonne chance Nic pour ton année scolaire, je te souhaite d’accomplir ce que tu veux accomplir».

En ouvrant mes yeux, je voyais Jade qui m’attendait à ma case. Évidement elle ne m’avait pas vue, alors je voulais la faire peur comme si nous étions à une fête et que nous voulions la faire peur en craint surprise !

«Beuh!» lui dis-je.

«Ah! tu es non Nic !» dit Jade.

Nous discutions de nos étés et de nos cours en communs.

«Trop cool! Je suis avec toi en chimie!» dit Nicholas

«Ouais je sais!» dit Jade

La cloche du 5 minutes restants à la pause sonna. Lorsque Nicholas rentra dans son cours de chimie, il avait aperçu Hugo.

«Ah non pas lui!» dit Nicholas dans sa tête.

En s’approchant vers son bureau respectif, Hugo commença à lui lancer des bouts de papiers sur la figure. Hugo se leva et alla vers Nicholas.

«C’est juste le début!» dit Hugo clairement.

Publicités

One Response to La maladie

  1. reglissemauve says:

    Bonjour! Je viens de lire les 500 premiers mots de ton début de roman et je note sur une échelle de 1 à 5 (5 étant le meilleur résultat) mon opinion sur les énoncés suivants:

    Je trouve ton début de roman original – 3.7
    Je trouve tes personnages attachants, haïssables ou angoissants – 4.5
    Les dialogues sont vivants – 4,5
    Tes descriptions sont intéressantes –3.5
    La narration me plait – 4
    J’aime ton style d’écriture – 3.5
    Ton histoire est agréable à lire – 4
    J’ai envie de lire la suite! – 4

    Mais surtout…

    Voici ce que j’ai aimé : Je me demande quel est le rapport avec ton titre, ce qui m’intrigue. J’ai hâte de voir le reste de ton texte.

    Voici ce que j’ai moins aimé : Ton histoire est plus ou moins originale, pour l’instant. J’aimerais voir un peu plus d’orginalité.

    Voici ce que j’aimerais voir dans la suite :

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s