La térrifiante neutralité.

il y à quelques années au fin fond du sud mexicains, un jeune garçon nommé Javier Diego Sanchez vu le jour. au premier coup d’œil Javier semblait comme un bébé tout à fait normal ces parents Fabio et Juanita Sanchez était de rare riche commerçant de se pays du tiers monde. La famille Sanchez état très heureux de finalement avoir un héritier à la compagnie familiale, la seule chose qu’ils ne savait guère était que Javier ne serait point l’enfant parfait espéré par les riches parents de la banlieue mexicaine.

En fait, Javier n’aurait pas pu être pire, il n’avait aucun désir, aucune passion, aucune émotion ou même fente à son regard incroyablement neutre. La première à s’en rendre compte fut bien sur la mère de l’enfant qui même lorsqu’il était bébé bougeât et tout, mais ne pleurais ou ne souriait jamais. Juanita en fut confuse et alerté elle crut sur le champ que sa progéniture deviendrait un « légume » mais en faite il n’était pas un légume mais bien une photo qui peut vous parler mais ne change jamais d’apparence. en faite javier était plutôt brillant seulement sont regard d’une neutralité totale lui donnait l’aire d’un imbécile. Monsieur Fabio qui était un vrai optimiste se dit que se n’était qu’une passe et que l’enfant passera cela lorsqu’il grandira. Cependant lorsque l’enfant atteignit l’age de 10 ans Fabio paniqua et emmena sa descendance voir tout les docteurs et spécialiste du pays voisin mais cette quête ne mena à rien le diagnostique des médecins était toujours le même  » Votre enfant est tout à fait normal. il n’est seulement pas très émotif. »

Cette phrase hantait les parents attentionnés de se jeune incapable de communiquer une émotion, puis madame Sanhez eu l’idée du siècle ou alors se qu’elle pensait être l’idée du siècle à l’époque dans tout les cas madame Sanhez proposa d’adopter un enfant qui pourra devenir l’ami de Javier qui était plutôt exclu de la société dut à sa classe sociale. l’idée ne plus pas du tout au mari mais étant désespéré le dirigeant d’entreprise nu d’autre choix d’accepter. ils cherchèrent donc pour l’enfant qui serait le parfait opposée de leur neutre progéniture. En espérant que cela ferait le réagir le petit que cette réaction soit bonne ou mauvaise toute trace de nuance dans le visage impénétrable de Javier serait une délivrance pour les parents dévoués.ils trouvèrent finalement cette enfant l’ami parfait li se nommait Alejandro est état jovial, drôle, émotif, il respirait tout simplement la joie de vivre. ils adoptèrent donc cette enfant sauveur et le ramenèrent dans leur humble demeure.lorsque Javier à vue Alejandro quelque chose c’est passée rien dans son visage mais tout dans ces yeux on voyait la haine dans les yeux d’ébène du jeune fortunée. Ces yeux était si terrifiant que le jeune Alejandro en pleura, il était horrifié de voir l’être diabolique qui se cachait derrière ce regard mystérieux. Les parent qui eux n’eut rien remarqués fut indifférent aux plaintes de l’enfant adoptée. plus les jours passait plus Alejandro perdait de sa joie dut a la peur intense qu’il avait à l’égard de Javier. puis un beau jour sortit de nul part….

Publicités

2 Responses to La térrifiante neutralité.

  1. chevreuilmalhonnete says:

    Bonjour! Je viens de lire les 500 premiers mots de ton début de roman et je note sur une échelle de 1 à 5 (5 étant le meilleur résultat) mon opinion sur les énoncés suivants:

    Je trouve ton début de roman original –4
    Je trouve tes personnages attachants, haïssables ou angoissants –3
    Les dialogues sont vivants –
    Tes descriptions sont intéressantes –3
    La narration me plait –4
    J’aime ton style d’écriture –3
    Ton histoire est agréable à lire –4
    J’ai envie de lire la suite! –4

    Mais surtout…

    Voici ce que j’ai aimé :Le passage descriptif qui parle de la haine de Javier

    Voici ce que j’ai moins aimé :certaines phrases sont difficiles à comprendre

    Voici ce que j’aimerais voir dans la suite :?

  2. guitaremachiavelique says:

    Bonjour! Je viens de lire les 500 premiers mots de ton début de roman et je note sur une échelle de 1 à 5 (5 étant le meilleur résultat) mon opinion sur les énoncés suivants:

    Je trouve ton début de roman original – 3
    Je trouve tes personnages attachants, haïssables ou angoissants – 3
    Les dialogues sont vivants –
    Tes descriptions sont intéressantes – 3
    La narration me plait – 3
    J’aime ton style d’écriture –3
    Ton histoire est agréable à lire –2
    J’ai envie de lire la suite! –3

    Mais surtout…

    Voici ce que j’ai aimé : J’ai aimé le fait que l’enfant est si intrigant, on ne comprend pas vraiment pourquoi il est comme ça et s’il va passé par dessus cela. Ce qui nous aimerait à lire la suite. J’ai aussi aimé le passage où on parle de la haine de Javier.

    Voici ce que j’ai moins aimé : J’ai moins aimé qu’il y aille des millions de fautes d’orthographe, de ponctuation et de lettres manquantes. Tu pourrais faire mieux en révisant ton texte et en ajustant ton clavier. L’histoire semble longue et pourrait être plus intéressante selon moi.

    Voici ce que j’aimerais voir dans la suite : Dans la sutie du roman j’aimerais voir ce qu’il arrive avec cet enfant si spécial et qui est rendu terrifié. J’aimerais d’autant plus voir au moins un dialogue et ce qui sort de nul part, mentionné à la fin.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s