La justice n’est tel que l’on peu la percevoir

Ceci est l’histoire d’une famille qui à été déchirée par la fameuse justice. J’ai dis que c’était l’histoire d’une famille mais en faite, je ne crois pas que c’est la seule qui a pu vivre une injustice ainsi. On utilise le mot justice pour faire régner les lois et que tout le monde puisse vivre en harmonie. Mais se n’est pas le cas car elle n’est pas toujours juste comme on le prétend qu’elle est. Certaines personnes sont sensés appliquer des règles ou les faires respecter… peut importe mais ses personnes ne l’appliquent pas totalement ou ils ne font pas leur boulot comme ils devraient le faire (ses personnes sont des pourritures). Certaines familles seront forcés à affronter ses gens qu’ils ne sont pas vraiment honnêtes.

Chris est un jeune père de famille de 28 ans. C’était un père comme tous les autres. Il travaille fort pour subvenir aux besoins de sa famille. Mais, depuis quelques mois il travaille plus pour amasser une bonne somme d’argent. Cet argent servira à financer leur mariage et la robe de sa femme. Cela fait déjà six ans qu’ils sont ensembles. Durant ses six dernières années ils ont eu un petit garçon. Il se nomme Michael puis il à environ quatre ans. Sa femme se nomme Laura. Elle a les cheveux noirs et longs jusqu’au épaule, des yeux bleus, et elle mesure 5 pieds 5 pouces. Elle est vraiment une jolie femme. Chris a les yeux bruns et les cheveux châtains, c’est un homme de taille moyenne et mesure 5pieds 6 pouces. Il n’est pas bâti comme un frigidaire mais il n’est pas frêle comme un petit chat non plus. Il est juste parfait. Son fils Michael de quatre ans lui ressemble comme deux gouttes d’eau. Il a les mêmes yeux et sa couleur de cheveux est identique.

Une journée en revenant de son boulot, Chris fut content car il avait reçu la lettre qui lui donnait l’accord de la banque pour un prêt d’argent. Ce prêt allait l’aider pour financer le mariage. Puis, il annonça la bonne nouvelle à Laura lorsque qui entra chez lui.
Quelques heures plus tard, il avait mis le petit Michael au lit. Lui et sa femme se retrouvèrent au lit par la suite. Ils sont restés étendu là discuter de leur mariage qui approchait et du travail. Par la suite ils s’endorment.
Vers deux heures du matin un bruit étrange s’est fit ressentir dans la maison. Chris et Laura se son lever d’aussitôt.

-Chris il y à quelqu’un dans la maison.
Celui-ci bondi du lit puis il empoigna un bâton de baseball.
-reste près de moi nous allons rejoindre Michael dans sa chambre sans faire de bruits.
Lorsque qu’ils furent arrivés dans la chambre de Michael, la fenêtre était ouverte. Il jeta un coup d’œil à l’extérieur pour voir s’il y avait quelqu’un. À ce moment même, sa femme, rejoignit Michael dans son lit pour le rassurer.
-ne bouge pas rester dans la chambre avec Michael.
-je vais aller voir se qui se passe dans la maison.
Il quitta la pièce. Il s’est retrouvé dans le couloire et s’est à ce moment que le voleur bouscula Chris par terre et il prit ses jambes à son cou. Chris se releva aussitôt puis il le poursuivit dans une course qui se poursuivra à l’extérieur de la maison.
-Hey arrête toi!
-Je tes dit de t’arrêter!
-NON approche toi pas!
-Laisse moi!
Par la suite un bruit d’un éclat redoutable s’est fait entendre et le silence fut immédiat. Ce son, était celui d’un bâton de baseball qui avait atteint solidement le derrière de la tête du voleur. Celui-ci est mort sur le coup.
-Chris qu’est-ce qui se passe!
-reste à l’intérieur,reste à l’intérieur!
– Et appelle la police!
Il retourna le corps sur le dos afin de voir son visage. C’est à ce moment qu’il réalisa que celui-ci était mort subitement.

À l’arrivée des policiers, il entra dans la maison afin d’expliquer ce qui c’était passer. Ceux-ci n’ont pas eu le choix de l’inculper pour homicide.
-Le voleur n’avait aucune arme et lorsqu’il était sorti de la maison il n’était plus une menace pour vous.
-Chris aurait dû rester à l’intérieur et appeler la police au lieu de le poursuivre à l’extérieur avec le bâton de baseball.
À la suite des discussions il fut ramené au poste de police… À SUIVRE…

Publicités

One Response to La justice n’est tel que l’on peu la percevoir

  1. justiciereinatteignable says:

    Bonjour! Je viens de lire les 500 premiers mots de ton début de roman et je note sur une échelle de 1 à 5 (5 étant le meilleur résultat) mon opinion sur les énoncés suivants:

    Je trouve ton début de roman original – 2
    Je trouve tes personnages attachants, haïssables ou angoissants – 4
    Les dialogues sont vivants – 3.5
    Tes descriptions sont intéressantes – 4
    La narration me plait – 3
    J’aime ton style d’écriture – 2
    Ton histoire est agréable à lire – 3
    J’ai envie de lire la suite! – 4

    Mais surtout…

    Voici ce que j’ai aimé : le fait que tout était très bien décrit ce que, d`après moi, a rendu l`histoire captivante

    Voici ce que j’ai moins aimé : Ç`est presque identique a un film que j`ai déjà vu .

    Voici ce que j’aimerais voir dans la suite : si ça va se dérouler comme le film.

    Justiciere Inatteignable.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s