Ce n’est qu’un rêve!

« C’en est fait ; je n’en peut plus ; je me meurs ; je suis morte ; je suis enterrée.»

Prologue

Si j’étais pour demandée c’est quoi l’amour, toutes personnes, ou presque tout le monde aurait une réponse différente.

Quand je rencontre mon histoire, la plupart des gens vont dire que se n’est pas de l’amour… Mais ils ne comprendraient jamais.

Chapitre 1

Shannel est quelqu’un tout à fait unique. Je l’adore et je ne voudrais pas qu’elle change. Elle a une attitude incroyable mais tout les gars sont après elle. Je dois admettre que je suis jalouse d’elle parfois.

« Viens se soir, pour moi s’il vous plaît! »

«Je connait rien du sport! Pourquoi j’irais regarder une balle qui se fait jeter d’in aires, sans savoir se qu’il se passe? »

« Ch’te dit la première fois qu’une fille vais regarder une joute de volley, sa porte de la bonne chance. Julie, Cynthia, Chloé et moi, on c’est tous trouvé un chum la première fois que nous sommes allées regarder les gars. Ch’pense que c’est ton tour. »

Comme si ça me tentais vraiment de me trouver un chum en ce moment. J’avais  tellement de devoirs, des projets et de préparation à faire pour m’assurer que je me fais accepter au Cégep.

«S’il vous plaît Karissa! Si tu ne veux pas aller pour toi-même, vas-y pour moi. Sébastien joue aujourd’hui et je veux  aller l’encourager. Je ne veux pas être tout seul. »

Elle avait l’aire d’avoir une désespérée dans sa voix.

«S’y j’y vais, je vais pour toi et non pour me trouver un chum compris?»

«C’est une affaire!»

Cinq minutes dans la joute, je m’ennuyais déjà. Donc  je me suis excusée à Shannel et  je lui ai dit que je reviendrai et que j’allais juste m’acheter qu’elle que chose à boire. Je me dirigeais vers le coté du gradin pour descendre et mon lacet a été resté coincé dans une des marches et puisque j’étais pressée, j’ai totalement tombé en bas des escaliers en frappant le plancher très fort. Un bruit que je ne croyais jamais entendre. Tout engourdi j’entendais une voix qui me parlait.

«Le plancher est pas mal dure en la belle?»

Quand j’ai essayé d’ouvrir mes yeux, tout était flou, mais tout ce que je voyais étais deux yeux verts perçants et un magnifique sourire qui m’empêcha de ressentir de la douleur.

« Que diriez-vous si je t’apporte au bureau des infirmières?»

J’étais hypnotisé et je restais muet. Il  me ramassa du plancher et me porta. Rendu au bureau je ne savais pas quoi dire.

« Tu sais que vous pouviez partir s’y vous voulez… ton nom?»

« Daniel… »

«Merci, Daniel …»

« Et pour répondre a ta question, je sais que je pourrais partir s’y je voudrais, mais ch’te dit, une lèvre gonflée, c’est dangereux! Donc je pense que je devrais rester pour s’assurer que tu ne meures pas ou rien.»

J’ai rigolé mais j’avais quand même honte. Il avait restée avec moi pendent deux heures, et juste pour en rajouter, c’étais sa dernière joute de la saison.

Chapitre 2

Une fille normale n’a jamais été quelque chose que je me suis fait appelé. J’ai fais peur à mes parents quand j’avais quatorze ans, c’est la raison pourquoi j’ai déménagé avec ma sœur. Elle travaille des longues heures et en conséquence je suis souvent seul à la maison. C’est tellement tranquille que j’entends le cœur battre. Le silence crie la vérité et je le crains donc je passe toute mon temps au parc chassieux où la brume danse autour d’une immense colline. C’est l’endroit le plus connue en Ontario, la région où il y a apparemment eu plusieurs légendes qui ont été réalisés. Tout au bout, au lieu le plus haut de la colline, passé les nuages noirs, le soleil brille plus fort à se point là que d’ailleurs à Ottawa. C’est la première place où je vais m’isoler au moment difficile dans ma vie. Mon endroit où je peux m’assouplir. Un jour je commençai à écrire dans mon journal, comme je le fait à chaque jour…

Le 1er août, 2008

Chère conscience,

J’ai toujours crue que les relations sont pour les femmes perdues et dépendantes  au gars pour leurs rendre heureuse. Mais j’ai peut-être toujours pensée de cette manière car le plus de gars qui essaye de m’impressionner, le plus que j’aime mon chien. Je suis pas mal sur que vous me compreniez! Mais aujourd’hui, la seule journée où le ciel est orange,  j’ai rencontré Daniel. Une vraie personne. Un gars que sa vie ne circule pas autour des sport mais une personne qui est vraiment…


Mais tout à coup, au moment où je cligne mes yeux en moins de la demi-seconde, un puits aux souhaits est apparu. Je suis ici presque tous les jours depuis les 4 dernières années de mon adolescence et je n`est jamais vu cela. Il avait l’aire rampé, et dans un regard dans sa direction, ça me donnait la chair de poule. Je me suis approché, c’était comme rien que j’ai jamais vu avant.  Les petits poils dans le dos de mon cou s’haussaient comme un chat noir à Halloween. Le plus bel objet mystérieux que j’ai déjà examiné. Il avait l’aire comme il a été la depuis des milliards d’années. Les plantes grimpantes toute accrochée dessous qui descendait dans un trou creusée tellement loin dans la terre que vous pouviez vous rendre en Chine. Je prends un soupir car se que je vois ne peu pas être réel ! Je me pince le plus fort possible et…

« OUCHH ! »

Bon, ce n’est pas un rêve! Il y a une petite fille au fond du puits qui ressembla beaucoup à moi-même quand j’avais cinq ans. Elle me fixe les yeux et un sentiment d’intensité me frappe. Elle resta neutre. Je cligne mes yeux pour la première fois depuis que je vois se puits et elle disparaît. Le temps se fige dans l’espace.

Donc je décide de sortir la reine Elizabeth II sur ma pièce noire, et je la lance en pensant d’un souhait que je puisse vraiment connaître Daniel a un niveau inexplicable. Soudainement je ressenti une main sur mon épaule qui m’a fait sursauter de 20 mètre dans les aires.

« Shannel ! Ne fait plus jamais ça ! Tu ma donner une crise cardiaque ! »

« Je m’excuse mais sa fais 10 minute que je t’appelle et vous me répondiez pas. T’est tu correcte?»

« Ouais ! C’est beau eh ? »

« Oui, Oui ! Vous m’en parler chaque jour de cet esti de puits ! »

« Pardon ? Tu m’dit que tu as déjà vu cette merveille? »

« Karissa, arrête don ! Je n’ai pas le temps pour sa! Tu garde avec moi se soir ou non? »

«  Ouais ? »

Je n’ai jamais été si confus de ma vie !
Shannel me parle comme si  c’étais toujours là, comme si j’étais folle.

Chapitre 3

Enfin j’arrive à maison,  je prends ma douche après cette journée étrange et finalement je m’installe confortablement dans mon lit. Je commençais à m’endormir et tout a coup quel qu’un cogne à ma porte. Pour l’amour de Dieu, il est 2 heures du matin!  Frustrer je me lève et j’ouvre la porte.  Avant que j’avais même la chance de voir c’était qui, il y avait des lèvres pressées contre les miennes qui a fait mon cœur fondre et cela avait coupé mon souffle. Quand j’ai pu reprendre ma respiration, Daniel se tenait debout devant moi.

« Uhh bonjour? »

« Tu m’avait dit que tu étais malade ?  Mais se n’est pas possible car vous n’avez jamais paru mieux! Donc la raison pourquoi t’a annulé notre souper se soir est parce que..? »

Je croyait que c’est bizarrerie étais fini. J’étais tellement confus!

« Uhhh… Je m’excuse? Je gardait avec Shannel. Je suppose que j’ai oubliée. »

« Eh bien la prochaine fois ça ne va pas aller si bien!»

J’ai rigolé mais il resta sérieux et neutre. J’ai soudainement sentis  très mal à l’aise, j’ai ressentis un étrange vibre négative de lui. Un long moment de silence c’est passé.

« Ah k? Bon je vais retourner me coucher, c’était un plaisir de te voir.»

Il a rien dit, il c’est tourné et c’est dirigé vers son auto et dans moins d’un seconde il était parti. Mais quand je lais vu, je me sentais comme si on été un couple depuis longtemps, et j’étais complètement amoureuse. J’avais des mémoires avec lui. Mais spécifiquement une mémoire comme si s’était arrivé hier! On était sur la colline au parc chassieux. On riait, parlait , on s’embrasait, on regardait les nuages autour de nous et il me regardait comme c’était seulement nous ici et le reste du monde n’existait pas. Il est comme le soleil dans la noiceur de la nuit dans ma vie. Et pour la première fois il m’a dit;

« Je t’aime bébé! »

Je luis regardait avec un regard d’insécurité. Et il m’a dit:

«Pourquoi à tu de la peur dans tes yeux?»

« J’ai peur que je vais me faire mal, J’ai peur que vous me laisserez. »

Une larme est tombée sur ma joue, mais avant qu’elle puisse tombée part terre, il l’a essuyé avec sa main et il à auté mes cheveux de mon visage et me tenait fort et dit:

« Je ne quittera jamais de ta vie  , et je ne te laisserais jamais partir de la mienne! »

C’était la journée que j’ai tombée en amour avec Daniel. Je n’avais plus peur.

Chapitre 4

C’était comme si je souffrais de l’alzeimer et tout à coup je me souvenais de tous ces mémoires. Il y avait effectivement beaucoup de souvenirs. Comme la fois où nous avons marché le long de la plage main en main. Il me disait que j’étais la fille la plus incroyable qu’il a jamais rencontré. Je me rappelai aussi du temps ou il avait volé la voiture de ses parents pour venir me voir à l’hôpital, même si il y avait une grosse tempête de neige à l’extérieur. L’amour que moi et Daniel partage… C’est l’amour que plusieurs gens vont jamais connaîtront dans leur vie.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s