Le Génie dans L’espace

Il y’ a trente ans, il avait une personne dans la sérénité totale telle que dans l’espace qui entoure notre planète. Immobile, la personne resta endormie dans ce vide. Mais soudainement, il eut un ébranlement si massif, que la personne ressentit qu’il se fit aspirer comme un trou noir. De plus, c’est à cet instant même que la température ambiante tomba au Zéro absolu. Quelques moments plus tard, un véritable Big Bang c’est produit, une explosion si violente de lumière c’est proliférée, que les cônes et les bâtonnets des yeux de la personne ce sont surexcités. Ce phénomène entier a causé une soudaine variation de température qui faisait en sorte qu’il avait besoin d’être emballé dans du tissu. Le 19 février, Alphonse Gréco, l’homme qui révolutionna ce monde vînt de naître.

Déjà à six mois, il ne prononça pas maman ou papa, mais son propre nom. En deuxième année de son primaire, il faisait des mathématiques de sixième année. Dès son enfance, il se démarqua aux yeux de tout le monde dans tout sorte domaine, que cela soit dans le domaine intellectuel ou dans le domaine de sport. À son école secondaire, toutes les filles de son l’école sont tombées à ses pieds. C’était le monsieur populaire de l’école. Avec son caractère charismatique, il pouvait sans doute avoir toutes les filles de son école d’un seul claquement de son majeur et de son pouce. De plus d’être le plus beau mec et d’avoir une intelligence extraordinaire, cet individu pouvait sans doute être quelqu’un d’arrogant. Avec sa supériorité, il pourrait écraser tous ceux qu’il veut d’un instant. Mais, cela n’était pas le cas. Oui, c’était un beau jeune garçon, mais ce jeune homme est aussi une personne terre-à-terre avec une courtoisie incomparable. Ses parents étaient des personnes simplement simples et humblement humbles. Ils se ne démarquèrent pas de la société qui les entourait, au moins, pas autant que leurs fils. Ses parents l’ont ainsi transmis leurs valeurs fondamentales et il a très bien saisi ces derniers. Malgré ses riches aspects de personnalité, il venait d’une famille profusément ordinaire, ni riche, ni pauvre.

À l’âge de vingt-six ans, il y’a reçu un doctorat en astrobiologie et en astrophysique, cela semblait peut-être impossible, mais pour cet homme rien n’était impossible. Il avait une énorme passion pour astronomie et de tout ce qu’il y a au-delà de notre planète. La seule chose qu’il le restait maintenant à accomplir c’était de réaliser son plus grand rêve, d’aller où sa passion résidait c’est-à-dire dans l’espace. Il est allé s’entrainer trois ans pour de venir un astronaute qui est la moitié du temps habituel pour former un astronaute, on peut s’attendre à rien de moins de ce génie. Par contre, sa plus grande richesse, était la maîtrise de cinq langues fondamentale telle que, l’anglais, le français, l’espagnol, et le hindi.

Le jeune homme était maintenant sur le point de réaliser son plus grand rêve. Dans quelques temps, il mettra ses pieds dans sa navette spatiale. Cela veut dire qu’il était maintenant le temps qu’il relaxe un peu. Ne soyez pas surpris, oui, il avait une vie sociale, mais pas aussi impressionnante que celle qu’il avait au secondaire par contre. Il sortait avec cette fille d’une incroyable beauté, elle se nomma Angélica Dolce. Ce nom la convenait très bien, elle était un véritable ange doux. Elle était aussi intelligente, mais bien sur pas autant que son amant. Sa passion était la musique. Elle adorait tellement la musique qu’elle donnerait sa vie pour ceci. Ce couple a eu quelques altercations par rapport au rêve d’Alphonse. Elle ne veut pas qu’il la laisse toute seule, sur cette planète à laquelle il va bientôt se détacher.

Alphonse était un homme amplement prospère, il posséda plusieurs maisons et quelques châteaux autour de ce monde. Alors pour se reposer, le couple se dirigea vers la péninsule italienne.  Cela était le plus gros rêve d’Angélica, de retourner dans son pays d’origine, surtout que c’était dans ce pays où la ville la plus belle, la plus romantique, la plus magnifique, la plus étonnante, la plus extraordinaire est située. Cette ville est bien la ville de Venise. Alors ils se logèrent dans une de ses gigantesques maisons. Le soir du jour même de leur arrivé, ils ont décidé de faire une promenade sur un quai. Le quai était éclairé de façon frugale dans l’obscurité absolue, la pleine lune était parfaitement ronde dans le ciel. Alors tout en appréciant cette ambiance magnifique, ils parlèrent de toute sorte de sujet. Jusqu’à qu’Angélica commença à parler de la façon dont ils vont gérer leurs relations quand qu’il ira dans l’espace.

Angélica lui dit, «  Alphonse, tu sais bien que ton excursion va être vraiment dure sur notre relation. »

Alphonse qui fut mécontent du sujet abordé par Angélica, l’ignora. Il continua à marcher, comme si c’était rien, ce qui frustrait Angélica.

Elle ajouta, « Alphonse, arrête de faire comme si c’était rien, il faudra faire face à ce problème une journée ou l’autre. »

Alphonse explosa, « Arrête! Je ne veux pas penser à ceci. On est ici pour se reposer et pour  s’amuser. »

« D’accord.» répondit-elle avec un ton suffoqué.

Désespéré et insatisfait de la réponse d’Alphonse elle ne dit pas un mot.  Maintenant, leur marche était accompagnée d’un silence dense semblablement à la densité d’une étoile à neutrons. Tout les deux mal à l’aise avec ce calme, espérèrent que l’autre démolis la glace qui était maintenant présente entre eux. Alphonse qui est incapable de supporté cette paix maladroit décida de prendre l’initiative. Il demanda alors si elle voulait aller manger de la crème glacée et elle dit oui. Mais, juste avant même de partir, il l’embrassa sur sa joue doux comme de la soie.

« Angélica, tu ne sais pas a quelle point que je t’adore. » dit-il à son amant.

« Non je ne sais pas, dit-elle, mais toi non plus tu n’a aucune idée à quelle ampleur je t’aime. »

Cette fois, Ils s’échangèrent un baiser tellement long et passionné qu’ils ont oublié d’aller chercher de la crème glacée. Il retourna à leur maison sans prendre les cônes de crème glacée qu’ils désirèrent.

Tôt le lendemain avant même qu’Angélica soit réveillée, il est parti visiter son cher collègue ainsi que son meilleur ami Édouard, qui lui est venu à Venise pour visiter sa famille qui demeura là bas. Son ami était lui aussi un astronaute d’une intelligence supérieure à celle de la moyenne, mais considérablement moins qu’Alphonse. Mais, malgré le niveau intellectuel qui les séparait, ils étaient inséparables. Sans un ou l’autre c’était comme un duo avec seulement une personne, c’était comme Holmes sans Wilson, et Batman sans Robin. Alors ils discutèrent de ce qu’ils ont fait depuis leur arrivé. La maison dans laquelle Édouard résida était une maison élégante d’une taille moyenne, pas trop grande pas trop petite, assez pour une famille de cinq. C’était une maison au bord de l’eau qui comportait un yacht luxueuse d’environ un million dollars. Alors Alphonse se dirigea vers la porte et il sonna à la porte. Édouard ouvra la porte et l’invita à l’intérieur de la maison.

« Et puis mon ami qu’avez-vous fait depuis que vous êtes arrivés ici. » dit- il à Alphonse, excité de le voir.

«  Rien vraiment. » répond t-il avec un ton insipide.

« Est-ce quelque chose te dérange, tu le sais que tu peux me parler de peu importe? » lui assura t-il.

Édouard continua en lui racontant de ce qu’il s’est passé hier soir. Ils discutèrent longuement du problème qui le dérangea. Son ami était un excellant conseilleur. À chaque fois qu’Alphonse avait un problème, il lui aida même dans les pires cas. Ainsi, il le conseilla qu’il devait penser à la proposer bientôt, sinon il sera trop tard. Alors après une longue discussion, Édouard retourna chez lui vers 14 heures. Mais avant cela, il alla chercher une bague pour donner à son amant. Après avoir arrivé chez lui, il entra silencieusement sans faire aucun bruit.  Il avança, en posant ses pieds légèrement sur le plancher, vers son amoureux. Il glissa ses mains autour de sa taille. Cela la surprit en premier, mais après elle se laissa faire.

« Vien avec moi, je veux t’amener quelque part. » dit t-il.

« Pourquoi, y’as tu quelque chose de spéciale aujourd’hui? » demande-t-elle avec un air embrouillé.

«  Peut-être. De toute façon, spécial ou non, prépare toi tout de suite. »

Alors ils se sont habillés et sont partis tout de suite. Il était environ 18 heures, ils sont allés a un restaurent. Ce restaurent était considérablement populaire. Il comportait des violonistes qui créèrent une ambiante romantique très agréable. Alors ils mangèrent un gros repas adéquat et      satisfaisant. Après avoir finis leur banquet, ils sont partis promener dans la ville. Angélica vit une gondole, elle a toujours rêvé d’aller balader dans une gondole. Alors ils rentrèrent dans la gondole et ils commencèrent à se naviguer. La lune était encore pleine, la chaleur fraiche, c’était atmosphère parfaite. Alors, Alphonse se leva hâtivement, et se mit directement en face d’Angélica. Il la regarda profondément dans ces yeux qui brillèrent comme des diamants pendant quelques instants et puis agenouilla en sortant la bague qu’il acheta antérieurement…

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s