LA DOUBLE VIE D’HUGO.

 

J’habit dans la grande ville de New York. Ça fait déjà six ans que nous avons moi et ma famille emménager ici. Ont habit dans un petit cartier de maison près de la ville. Moi je m’appelle Hugo, j’ai dix-sept ans puis je suis schizophrène. Et oui je suis malheureusement schizophrène suite à une soirée extraordinaire avec mes ami(e)s.

C’était le 6 août 2005, je m’en souviendrais toujours, Jean-Philippe mon meilleur ami avait organiser un petit party pour sont propre anniversaire. Cette soirée là, ont avaient décidé de s’évader de la réalité. En consommant de la cocaïne. C’était tout notre première expérience, puis laisser moi vous dire que on s’en souvient encore. Notre soirée était un soirée inoubliable on n’avait jamais ressenti un tel sentiment. C’était un sentiment de puissance et d’invisibilité. Ont n’avaient jamais penser au conséquence que se geste pouvait nous apporter. Cette soirée là ont avaient enfin réussi à oublier tout nos problème. Quelque temps après cette magnifique soirée j’ai commencé à avoir un comportement différent, j’entendais des voix dans ma tête qui me disait le bien et le mal. Juste une fois j’avais le goût de manger un dîner à la cafétéria, par contre j’avais un repas que ma mère m’avait concocter, puis j’avais cette voix dans ma tête qui me disait que c’était mal de ne pas manger le repas de ma mère.

Peut importe, j’ai une petite sœur que je déteste, elle s’appelle Simone. J’ai aussi une mère qui se nomme Nathalie puis un père qui se prénomme Rejean. Eux je l’ai aiment, se sont deux vrai amour. Ma sœur je ne l’apprécie pas du tout, car elle me répète sans arrêt que je suis fou. Par contre, moi j’ai plutôt l’impression que c’est elle la folle.

Elle me décrit comme si j’était un pauvre minable sans aucun avenir. Elle me répète toujours.

– Hugo, penses-tu vraiment qu’avec ton petit cinq pied quatre, tes petit cheveux brun, tes yeux bleu, tes jogging noir tout déchirer puis finalement ton odeur répugnante tu vas allé loin dans ton cheminement?

Chaque fois qu’elle me la répète j’ai une de c’est envie de la gifler. Je l’hais au plus profond de moi même. J’ai tellement envie de la gifler. Mais une petite voix me dit de ne pas le faire, car papa m’en voudrait pour le reste de mes jours et j’aurai droit à la fessé. Mais je me laisse emporter par la voix dans ma tête. Je n’ai aucun envie d’avertir mes parents à propos de mon comportement qui devenais différent de jour en jour. Heureusement mes parents ne s’en ont pas rendu compte encore. Je m’encourage en me disant que mon niveau de schizophrénie n’est peut-être pas si élever. Mes ami(e)s non plus n’avait rien remarquer encore. Il y avait des jours où les voix me laissai la tête tranquille mais la plus part du temps elles s’emparent de ma tête. Chaque jour, je me demande si cette soirée avait vraiment value la peine. J’aurai peut-être pu m’abstenir. Tempi il est déjà trop tard, trop tard pour revenir sur le mal que je me suis fait.

Publicités

C’était l’été, le ciel était bleu comme l’eau des caraïbes. Sous ce magnifique paysage, on brûlait sous les rayons du soleil. Nous étions comme les deux doigts de la main. Ils étaient à l’aube de leur histoire d’amour. Je  croyais flotter sur l’horizon, mais non, nous n’étions que  sur le gazon, mais bon! Je croyais rêver éveiller. Nous étions si bien,si confortable,si douillet. Elle l’aimai,elle aurait tout fait pour cette homme, elle serait morte pour cette homme. Cette homme était comme la prunelle de ses yeux. Quand elle le regardait ses yeux disait comme elle l’aimait.

De la décadence pure.

J’ai décidé de faire mon article sur un film. Le film que j’ai décidé de présenter est un film inspiré du roman de Patrick Sénécal, les 7 jours du talion. Je vais commencé avec petit résumer du livre. Tout commence lorsque la petite fille d’une petite famille se fait kidnapper par un pédophile. Quelque jour plus tard,après une petite enquête des policiers,il l’a retrouve morte malheureusement.
C’est alors que le père de la jeune fille fait en sorte de retrouver le pédophile et lui faire sa fête. Pendant tout le long du film, nous sommes captiver par des péripéties tout aussi perturbantes les unes que les autres. J’ai adoré ce film j’ai trouver que le film était très bien fait  que chaque personnage était très convaincant,j’ai aussi beaucoup aimer l’idée que l’auteur a pris pour monter son histoire. Voila se que j’avais à dire sur les points forts.Maintenant points faibles. L’un des points faibles est que lorsque le film commence il n’y a aucun dialogue ce qui rend le début du film un peut long. Avant que l’histoire s’installe on n’y comprend rien. Malheureusement, ce film comporte beaucoup de violence alors il n’est pas recommander aux enfants et aux âmes sensibles.

Les petits dîners!

Tout a commencé lorsque j’ai commencé le primaire. Chaque soir, ma mère prenait  quelque minute de son précieux temps pour me préparer un petit repas pour mon dîner de la journée suivante. Elle me faisait une sandwiche à la moutarde et au jambon couper en quatre,elle ajoutait avec ma sandwiche des crudités comme des carottes,des piments et des concombres. J’avais des petites collations avec tout cela mais bon peut importe. Elle me faisait un beau repas pour s’assurer que je mange bien pour dîner.Le lendemain matin, quand il était l’heure de partir pour l’école, c’était ma mère qui allait nous porter moi et ma soeur.Pendant que ma soeur et ma mère sortait à l’extérieur j’allais dans le  garde manger et je prenais des collations de surplus. Rendu à l’école lorsque venait le temps de dîner je mangeais uniquement mes collations et je jetais ma sandwiche dans la poubelle parce que je n’aimais pas les sandwichs que ma mère fesait. Et voilà ce que je n’ai jamais osé dire à ma mère,car j’aurai jamais voulu décevoir ma mère en lui disant que les petites sandwiches qu’elle prenait le temps de me faire je l’ai trouvait très mauvaise.

LA VIE EST BELLE ;)

 

BRAVO – LA VIE EST BELLE

 

Clap tes mains
si tu t’sent bien (ouais)
Clap tes mains
L’été s’en vient

Plus d’école en mai
J’sors mon col en V
na na na
Ça fait que commencer

Saute dans décapo
Monte le stéréo
Lunettes soleil
Si t’es lendemain d’veille
On roule sur le plateau
Fenêtre baissées
On est corpo
Même l’été!

Un barbeq entre mec
Ou un picnik entre chicks-
On s’retrouve quand les étoiles brilles
Parce que nous on aime les filles

La vie est belle mais pas autant que toi
Tu est celle que j’veux dans mes bras
On en profite le temps qu’ça dure
Démarre la voiture, qu’on parte à l’aventure

Les jours passent
Com-me les étoiles filent (avec toi)
Mais jamais je n’oublierai
Les moments de notre été

Je m’en-vole
Dans les rues de la ville (avec toi)
Regarde comme la vie est belle
Lève tes mains et touche le ciel

Clap tes mains
si tu t’sent bien (ouais)
Clap tes mains
L’été s’en vient
C’est la fête ce soir
On va ptete se voir
C’est mon jour de chance
Si tu m’accorde cette danse

Ça sent l’sex
Dans mes messages textes
Je dois faire du sport (pour)
Pour qu’ça dure encore

On est frais comme ta crême glace
Sort ton kodak pis ton flash
Splish splash avec les copines
on crash ta piscine

La vie est belle mais pas autant que toi
Tu est celle que j’veux dans mes bras
sent tu pas mon coeur qui bat
J’suis en amour avec TOI

Afin de mieux me connaitre.

Pour commencé ,je vais parlé de mes passions. Je suis une fille  passionner par plusieurs  sport extrême. J’adore la sensation que l’on ressent lorsqu’on se retrouve haut dans les airs prêtes à atterrir. Les principaux sports extrêmes que j’aime pratiquer sont le motocross puis le VTT. La deuxième chose qui me passionne beaucoup est le soccer. J’ai joué environ dix ans au soccer. Ce sport est un sport exceptionnel,il me permet de me défouler et de me faire oublier tout  le stress. J’ai plusieurs autres passions telles que  les arts plastiques , l’art dramatique,la planche à neige,etc. Je vais poursuivre  en parlant de mes qualités ainsi que mes défauts. L’un de mes défauts que je n’apprécie pas du tout est le suivant, je suis une fille très orgueilleuse. Je suis une fille très timide, je le considère comme un défaut, car ma timidité m’a empêché de faire plusieurs choses. Maintenant mes qualités, je suis une personne très souriante,généreuses puis attentionnée. Finalement, je vais parlé de mes désirs dans les années à venir. Dans les prochaines années si tout va bien, j’aimerais poursuive mes études au CEGEP de Valleyfield, pour faire une technique en éducation spécialisée. Car j’adore les enfants et mon rêve est qu’il n’y ai plus d’enfant mal traité et malheureux. Puis si c’est possible pour moi d’être la pour les aidé je ressentirai une grande satisfaction personnelle. Par contre,j’ai un autre choix si par hasard l’éducation à l’enfance ne fait pas mon bonheur je vais me diriger dans mon deuxième choix qui serait dans le domaine du marketing. Et voilà, c’est ainsi que mon portrait psychologique se termine.