L’histoire d’un Cowboy…

Il était une fois, un jeune garçon au nom de Lane Frost. Ce jeune homme était né sur une ferme dans l’Ouest Canadiens. Il y vivait avec ses parents et ses deux grandes sœurs. Lane, était grand, mince et charmant avec de beaux yeux bleus. Il était né dans le milieu des chevaux, car ses parents et ses sœurs parcouraient l’Amérique chaque fin de semaine en but de participer à des rodéos professionnels. Il suivra donc les traces de sa famille. Premièrement, il commença par les disciplines dédiées au cowboy débutant, soit la monte des moutons sauvages, suivit des veaux sauvages, des bouvillons sauvages et pour conclure avec la plus dangereuse discipline du rodéo, la monte des taureaux sauvages. Cette discipline, est qualifiée pour les personnes ayant le plus d’expérience dans ce métier. Chaque fin de semaine, Lane Frost parcourait les rodéos pour devenir le meilleur mais surtout pour se rendre loin dans ce métier de cowboy.

***

Le 24 juillet 1994, lors d’une compétition importante, il remarqua une jeune fille à dos d’un cheval. Elle avait l’air d’avoir son âge, et ce qui est étrange c’est qu’il ne l’avait jamais vu auparavant. Elle était grande, mince, aux yeux bleus, avec les cheveux bouclés d’une couleur châtain. La fille parfaite, selon Lane. Après le rodéo, il hésita longtemps avant d’aller lui adresser la parole par crainte de se faire retourner. Heureusement, il se convaincu d’aller lui parler, mais sans chance la seule réponse qu’il obtenu c’était son prénom. Elle s’appelait Layla. Lane déterminé à vouloir lui reparler, il ne perdit aucun espoir, car il se disait qu’au prochain rodéo, soit la fin de semaine prochaine, il retentera sa démarche.

 Par chance, ses vœux furent réalisés, car Layla y était. Lane attendit la fin du rodéo pour tenter à nouveau de lui parler. Finalement, il obtenu un rendez vous le soir même au snack bar cher ben. 

 Lors de ce rendez vous, ils discutèrent longtemps de leurs intérêts communs. Bien sur, ils avaient la même passion,  soit celle des chevaux, mais ils parlèrent aussi de leurs ambitions dans la vie. Tout les deux, avaient le même rêve en commun qui était de voyager en Europe, plus précisément en Allemagne. Lane et Layla, pensèrent longuement à interrompe leur carrière pour se lancer à l’aventure dans un pays étranger. Pendant plusieurs semaines, ils pensèrent au voyage et ils se décidèrent enfin à partir à l’aventure. Donc sur un coup de tête, ils conclurent la discussion et prient enfin une décision de partir en voyage.

***

Deux mois passèrent et s’était déjà le moment pour Lane et Layla de s’envoler vers l’Allemagne. Lane, était très fébrile à l’idée de passer du temps avec sa nouvelle copine. Une fois à bord de l’avion, les deux tourtereaux étaient au paradis et surtout d’attaque pour se diriger vers un pays tout à fait inconnu pour eux.

 À bord de l’avion, l’ambiance était calme. Les gens étaient enthousiasmes à l’idée de se rendre en Allemagne. Le voyage fût très long et deux films passèrent. C’était un vol de nuit donc beaucoup de gens commencèrent à s’endormir. Lane et Layla, était loin d’être endormie car ils avaient très hâte d’arriver. Malgré tout, ils leurs restaient encore plusieurs heures avant d’arriver à destination. L’avion était composé de plusieurs rangés et comportait beaucoup de gens abord. Les passagers sautaient tous de joies à l’idée de se rendre en Allemagne. Dans l’avion, on comptait six agents de bord, deux cuisiniers et un pilote accompagné de son assistant. 

Deux heures après que l’avion s’aille envoler, les agents de bord commencèrent leur travail en apportant des oreillers et des couvertures aux passagers. Lane et Layla, avaient choisie de s’installer à côté d’un hublot qui se situait proche de la salle de bain et qui était assez loin de l’avant de l’avion. Lane, s’amusait à regarder les nuages. Il s’imaginait comme un ange sur son nuage moelleux.

Layla décida d’aller à la salle de bain. À son retour, elle se sentait très soulagée d’y avoir été sans qu’il aille trop de turbulence. Elle remarqua aussi que parmi tous les voyageurs, un couple dans la soixantaine qui semblait fort sympathique. Ce couple était assis dans la rangée à côté d’eux. Curieux d’en savoir d’avantage, Lane décida de leur adresser la parole. Il fût donc les premiers pas.

-Bonsoir, désolé de vous déranger, je m’appelle Lane, je vous ai entendu parler avec votre femme et vous avez l’air très familier avec l’Allemagne. Es ce que je me trompe? Posa Lane d’un ton interrogateur.

-Non vous avez parfaitement raison, moi et ma femme nous y allons régulièrement pour relaxer et admirer les magnifiques paysages et vous es ce que c’est votre premier voyage en Europe ? Et en passant mon nom est Roger et ma femme c’est Line, conclu Roger.

-Enchanté, et oui vous avez raison, je ne connais absolument rien par rapport à l’Allemagne. Moi et ma copine Layla avont été élevé sur une ferme donc pour nous c’est une très belle expérience qui se présente à nous, affirma Lane. 

– Et bien mes chers, je crois que vous avez pris la bonne   décision disait Roger d’un ton déterminé.  

 – Je crois aussi, réclama Lane en regardant Layla.

 La discussion entre Lane et Roger prit fin pour un moment. Cela donna le temps aux deux tourtereaux de se retrouver et de jaser un peu. Ils étaient assis l’un à côté de l’autre et ils se contemplaient. Vu la noirceur et l’heure qu’il était, Lane regarda Layla et affirma,

– J’aime ton brin de lumière dans la noirceur.

 Layla répliqua, – J’aime que tu me dises comme je suis belle.

 Après cette courte discussion, ils restèrent un bon moment à se regarder sans dire un mot. On pouvait lire dans leur pensée l’amour qu’ils avaient l’un pour l’autre. On aurait même pu constater à quel point ils avaient hâte d’arriver et de se retrouver sur la plage pour simplement relaxer et surtout en profiter. Sans aucun doute, le but de se voyage était de laisser de côté leurs carrières de futur champion de rodéo pour se consacrer sur leur avenir pour simplement pouvoir en profiter sans avoir aucun stress sur les épaules. Deux secondes passèrent et Lane chuchota dans l’oreille de Layla, 

  Je t’aime, je te chéris, je t’adore et je le ferai pour toute ma vie.

 Après les paroles de Lane, Layla était devenu toute rouge et ne savait plus quoi dire. Sans dire un mot elle embrassa Lane. Elle se sentit comme dans un livre de princesse. Elle répliqua dans le creux de son oreille,

 –  Moi j’aime ton allure de prince.

 Après ces beaux moments, l’amour était dans l’atmosphère. Lane et Layla fermit les yeux et ils s’endormirent.

 Une trentaine de minute plus tard, Lane et Layla se réveillèrent d’un coup. Ils se demandèrent aussitôt s’ils étaient bel et bien dans un rêve mais lorsqu’ils virent tous les autres passagers prient de panique ils comprirent immédiatement que c’était en temps réel. Layla, qui était assis sur le bord du hublot, lâcha un cri lorsqu’elle se tourna et aperçu un des moteurs de l’avion en feu. 

A suivre…

Publicités

Un jeune cowboy au nom de Lane Frost.

Il était une fois, un jeune garçon au nom de Lane Frost. Ce jeune homme était né sur une ferme dans l’Ouest Canadiens. Il y vivait avec ses parents et ses deux grandes sœurs. Lane, était grand, mince et charmant avec de beaux yeux bleus. Il était né dans le milieu des chevaux, car ses parents et ses sœurs parcouraient l’Amérique chaque fin de semaine en but de participer à des rodéos professionnels. Il suivra donc les traces de sa famille. Premièrement, il commença par les disciplines dédiées au cowboy débutant, soit la monte des moutons sauvages, suivit des veaux sauvages, des bouvillons sauvages et pour conclure avec la plus dangereuse discipline du rodéo, la monte des taureaux sauvages. Cette discipline, est qualifiée pour les personnes ayant le plus d’expérience dans ce métier. Chaque fin de semaine, Lane Frost parcourait les rodéos pour devenir le meilleur mais surtout pour se rendre loin dans le métier de cowboy.

***

Le 24 juillet 1994, lors d’une compétition importante, il remarqua une jeune fille à dos d’un cheval. Elle avait l’air d’avoir son âge, et ce qui est étrange c’est qu’il ne l’avait jamais vu auparavant. Elle était grande, mince, aux yeux bleus, avec les cheveux bouclés d’une couleur châtain. La fille parfaite, selon Lane. Après le rodéo, il hésita longtemps avant d’aller lui adresser la parole par crainte de se faire retourner. Heureusement, il se convaincu d’aller lui parler, mais sans chance la seul réponse qu’il obtenu c’était son prénom. Elle s’appelait Layla. Lane déterminé à vouloir lui parler, il ne perdit aucun espoir, car il se disait qu’au prochain rodéo, soit la fin de semaine prochaine, il retenterait sa démarche.

***

Par chance, ses vœux furent réalisés, car Layla y était. Lane attendit la fin du rodéo pour tenter à nouveau de lui parler. Finalement, il obtenu un rendez vous le soir même au snack bar cher ben. 

***

Lors de ce rendez vous, ils discutèrent longtemps de leurs intérêts communs. Bien sur, ils avaient la même passion,  soit celle des chevaux, mais ils parlèrent aussi de leurs ambitions dans la vie. Tout les deux, avaient le même rêve en commun qui était de voyager en Europe, plus précisément en Allemagne. Lane et Layla, pensèrent longuement à interrompe leurs carrières pour se lancer à l’aventure dans un pays étranger. Pendant plusieurs semaines, ils pensèrent au voyage et ils se décidèrent enfin à partir à l’aventure. Donc sur un coup de tête, ils conclurent la discussion et prient enfin une décision de partir en voyage.

***

Deux mois passèrent et s’était déjà le moment pour Lane et Layla de s’envoler vers l’Allemagne. Lane, était très fébrile à l’idée de passer du temps avec sa nouvelle copine. Une fois à bord de l’avion, les deux tourtereaux étaient au paradis et surtout d’attaque pour se diriger vers un pays tout à fait inconnu pour eux….

J’ai 16 ans mais…

Moi,

J’ai 16 ans mais je me trouve encore trop jeune pour vivre seul dans un appartement. Pour moi, ça serait trop de responsabilité à gérer. Par exemples, payer les factures, faire le ménage et faire à manger chaque soir serait trop pour moi.

J’ai 16 ans mais je me considère assez vieille pour prendre mes décisions toute seul. Je me trouve donc assez autonome concernant mon travail et mes études.

Donc pour moi, je ne suis pas prête à laisser mes parents pour aller vivre seul dans un appartement et je me trouve assez vielle pour prendre mes propres responsabilités. Malgré que 16 ans c’est un âge pour s’amuser, je crois que je suis assez autonome et responsable pour prendre les bonnes décisions.

J’aime…

J’aime être avec toi

J’aime lorsque tu me regardes

J’aime quand tu penses à moi

J’aime que tu me dises comme je suis belle

J’aime ton brin de lumière dans la noirceur

J’aime quand tu me regardes dans les yeux

J’aime ton allure de prince

J’aime que toi et moi on se ressemble

J’aime que tu penses que c’est pour la vie

Car je t’aime à l’infinie

Ouff qu’elle film…

Après avoir longuement réfléchie, j’ai décidé de vous présenter un film de Nick Cassavetes que j’ai bien aimé. Ce film est «Ma vie pour la tienne». Je vais vous en faire un bref résumé pour que vous sachiez quel est le contexte dans ce film. On raconte l’histoire d’une famille qui apprend que leur fille est atteinte de la leucémie. Tout le long du film, on partage le drame de la maladie avec eux et on les accompagne tout au long de cette terrible épreuve. On aperçoit aussi très bien la complicité entre ces deux sœurs qui malgré cette lourde épreuve continuisse à s’entraider. Je vous en dit pas plus car si vous ne l’avez pas vu et bien écouté le car ce film est à voir. 

Donc comme vous avez pu le constater dans ma fiche descriptive, je suis une personne très émotive. Alors cet été quand j’ai vu ce film, sa ma fait réalisé beaucoup de chose comme que la vie n’est pas toujours facile mais qu’il faut toujours continuer à s’entraider. Sa ma aussi fait comprendre plusieurs choses comme qu’on ne peut pas contrôler ce qui arrive ni les changés mais seulement les accepter. Je trouve ce film très réaliste face à la vie de tous les jours et je vous le conseille personnellement. Mais avis au personne qui ne sont pas émotive car si ce film n’arrive pas à vous faire verser une larme c’est qu’il y a un problème. Bon film !

Cheval Magique.

Un ami imaginaire…

Je me suis beaucoup questionnée sur la question qui était de révéler un secret qu’on n’avait jamais osé dire à quelqu’un mais en réfléchissant j’ai trouvé quelque chose d’assez intéressant à vous raconter. Voici un secret que j’ai toujours gardé pour moi.
Bon Bon Bon, quand j’étais petite j’avais un ami imaginaire. Je m’en souviens comme si s’était hier. C’était un garçon qui ressemblait à un genre de clown. Il était vêtu de couleur très voyante avec une casquette qui portait toujours à l’envers. C’était vraiment amusant car n’importe ou  j’allais , que ce soit en auto ou pour faire quelque chose en famille , il était présent. Je lui racontait aussi beaucoup de chose. Donc tout mon enfance, il y était. Ce secret , je l’ai jamais dit à personne car je croyais que en le disant il saurait effacer et je ne l’aurais plus jamais revu.  Donc je tenais sa mord jusqu’au moment ou j’ai réalisée que même si je parlais à ma mère de mon ami et bien il était toujours présent. En vieillissant, je l’ai plus jamais revu mais je m’en rappelle très bien . Je ne saurai jamais pourquoi il était devenu mon ami mais je sais au moins qu’il était présent dans mon monde imaginaire…
C’était donc quelque chose que je n’avais jamais osé dire à quelqu’un.
Cheval Magique.

S’il fallait qu’un jour, Marjo

S’il fallait qu’un jour
La vie t’arrache à moi
Qui consolerait mes peines
Où trouverais-je la joie

S’il fallait qu’un jour
Tu t’en ailles loin de moi
Qui guiderait mes pas?
Moi qui n’aime que toi
Que toi

S’il fallait qu’un jour
D’autres mains te câline
Je courberais l’échine
J’en mourais je le jure

S’il fallait qu’un jour
Dans un grand tourbillon
Tu effaces mon nom
J’en crèverais je le jure
Je le jure

S’il fallait qu’un jour
La vie t’arrache à moi
Qui guiderait mes pas?
Moi qui n’aime que toi
Que toi