Les Ailes du Destin (1500)

La journée commençait à peine que l’agitation dans le village bâtait de son plein, car les informations parcours très rapidement entre les anges. Oui le village dont je me dirigeais vers, savait que je reviendrais aujourd’hui.

Pardon, je ne me suis point présentée, je me nomme Eliann, la bonne majorité des anges me connaissent sous mon titre d’ange des ténèbres, un titre dont j’ai reçue en tant que combattante dans l’arène. Malgré ce fameux titre, n’imaginez pas que je suis une ombre, non j’ai reçu ce titre, car je maîtrise les ombres par préférence. Je peux aussi utiliser la lumière, mais mon éducation ma montrée l’art des ténèbres en premier. Physiquement j’ai des ailes comme mes cousines, elles sont plus jeunes, mais je suis la seule à les avoir en noir comme celle d’un corbeau. Malgré mon titre j’ai de longs cheveux blancs comme la neige, les yeux blancs et la peau blanche. J’aime porter une jupe noir, une veste noir et malgré le fait que les anges aime être nue pied quand je dois être chaussé je porte des botes noir.

Je reviens d’une mission temporelle … j’imagine que ceci ne vous dit rien alors pour dire simplement une mission temporelle se déroule dans la vie avant la mort ce type de mission consiste à accomplir une tâche dans le monde des vivants. Il existe aussi d’autre type de mission comme les dimensionnelles ou les légendes. Pour y conclure j’ai été dans l’avant mort.

Un dernier détail je n’ai jamais vécue, je suis née dans l’après vie mes ailes sont un signe qui démontre que j’ai des pouvoirs des origines, car il existe seulement trois anges qui ont des ailes.

-Eliann!

Oui mes cousines, celle-ci est la plus jeune elle aime porter des petites robes noir, elle a aussi de long cheveux noir orné d’un ruban blanc et les yeux noir, mais elle a une peau blanche. Ses ailes sont d’une couleur variant par son humeur et ont la forme de des ailes de papillon. En me m’appuyant sur la couleur rouge vif de ses ailes je peux déterminer qu’elle est très contente … trop contente!

-Attention! (Lui dis-je avant quelle me saute dans les bras pour que nous nous retrouvions allongé sur le sol.) Eleme, as-tu encore assez d’énergie pour te relever après avoir couru à travers tout le village et jusqu’ici?

-Non (Répondit-elle avec un sourire moqueur.) Je suis épuisé, je crois que je vais dormir dans tes bras.

-Rien de surprenant

Voici l’autre ne vous fier pas à son aire de savoir tout, elle se croit être un ange de lumière pure avec les longs cheveux blancs, sa belle peau blanche, sa robe blanche et ses ailes blanches comme celle d’une colombe, mais elle a des yeux dont la couleur varie avec l’humeur.

-Sunny, je crois que tu pourrais m’aider? (Lui dis-je.)

-Non, je ne connais aucun sort qui pourrait t’aider. (Mentit-elle avec un sourire.)

-Dommage, je déteste lui jouer se tour. (Lui dis-je pendant que je disparaissais à travers le sol pour réapparaître debout à coté.)

-Injuste c’était confortable. (Dit Eleme puis son expression changea)

Le combat dans l’arène permet de découvrir plusieurs type de sort, certain sont plus discret permettant de donner un coup sans que l’ennemi puisse le découvrir et d’autre sont plus évident, comme une grande incantation qui nécessitent des écritures magiques. La téléportation est le sort le plus utilisé dans l’arène, il permet de transporter les concurrents dans la zone de combat sans devoir recrée un dôme de protection. Pour conclure lorsque je vis les écritures magiques alentour de nous je sus que nous allions être téléportés.

L’arène, quel souvenir, si mes cousines peu expérimenté ne serais pas avec moi, j’aurais pu tuer la concurrence et gagner le titre de championne pour la millième fois.

-Vous avez étés choisie pour votre surprenante puissance. (Dit un hologramme d’une boule sphérique) De vous trois seulement deux seront choisie pour former un duo et participer dans l’un des plus grands tournois de l’univers. La troisième personne se verra mit dans une cellule avec tout les autres combattants solitaire et devra choisir un partenaire pour pouvoir continuer et participé au tournois.

-Si nous ne voulons pas participer, allez-vous nous renvoyer d’où nous venons? (Dit Eliann)

-Si nous vous laissions tous partir aussi facilement, nous n’aurions aucun réel divertissement, pour partir vous devrez devenir les championnes. Testons votre force avec quelques monstres.

L’hologramme disparu et trois créatures apparurent de façon à nous encercler. Ces choses étaient des créatures plutôt simples, ils avaient des crocs et des griffes, des armes primitives et simple, mesuraient approximativement trois mètres et ils avaient une queue, probablement pour garder le ballant quand ils courent à quatre pattes et finalement était recouvert de fourrure grise, preuve d’un prédateur nocturne.

Être seule je les aurais vaincue sur le champ, mais si je faisais partie du duo je laisserais une de mes cousines seule. Alors elles devaient être ensemble.

Eleme fut la première à agir puisque je ne devais pas participer. Elle fit apparaître deux bracelet que je savais lui permettait de multiplié sa force et alla frapper la tête du monstre en face d’elle. La créature tomba inconsciente et Eleme pivota et commença à courir vers celui qui venait vers moi. Celui-ci tenta de me frapper, mais je le laissai à Eleme qui le vaincrait sans problème.

Je jetai un regard vers Sunny qui prenait son temps pour lancer un sort sans être troubler par le monstre qui essayait sans succès de détruire son bouclier magique. Quelque seconde après la créature fut transpercée par plusieurs épées lumineuses tombées du ciel comme de la pluie.

Malgré la brutalité d’Eleme et la tendance de Sunny à se vanter, ensemble elles pourront se surveiller l’une l’autre.

Le corps des trois créatures disparurent et L’hologramme réapparu ayant une couleur verte pour des raisons que le seul le public semblait comprendre.

-Après avoir compilé les votes des spectateurs, le duo choisi sera composé de L’ange de lumière et de la fille papion!

Dès que sa phrase fut finie mes deux cousines disparurent comme les créatures avec le public qui allait sûrement voir le prochain combat.

-Toi par ton manque de participation sera envoyer vers la cellule et sortira seulement lorsque tu seras prête à te battre.

L’instant d’après j’apparus dans une large cellule rempli de combattant. Cette pièce était rempli de gens qui allait de personne en personne cherchant le meilleur partenaire comme des rats cherche la nourriture, lorsque un duo était formé, les deux combattants allait vers le gardien et était téléporté sûrement dans l’arène. Rapidement je fus capable de remarquer une personne dont personne n’osait approcher. Cette cellule était mal éclairée alors je ne fus pas capable de l’identifier, elle devait sûrement porter des vêtements noirs comme moi.

-Qui est-elle? (Demandais-je à quelqu’un)

La déesse du combat. (Dit un guerrier expérimenté.)

-Alors pourquoi personne ne l’approche?

-Elle a tué tous ses partenaires sur la raison qu’ils étaient faibles, de la vermine humaine, des insectes. (Dit un autre) Même si elle était la dernière personne dans cette pièce je ne me battrai jamais à ces cotés.

Pour moi tout cela était la lâcheté incarné. Alors je me dirigeai vers cette personne et rendu assez près je fini par la reconnaître.

-Yuki?!

Oui, c’était elle, mon clone. Pendant l’une de mes missions j’ai découvert un groupe qui utilisait une de mes plumes pour crée des copies de moi, mais Yuki fut la seule à développer sa propre personnalité. Je la reconnu grâce au ruban noir que je lui avais donné il y a longtemps. Ces cheveux blancs comme la neige étaient attachés en queue de cheval avec le ruban noir, mais laissant encore quelque cheveux encerclé son visage. Le haut de son corps était couvert d’une armure de métal noir construite pour sa silhouette, on aurait pu la croire torse nue, en regardant ses épaules, deux lignes noires ressortaient sur sa belle peau blanche. Comme moi, elle avait des ailes noires de corbeau et attaché à sa ceinture il y avait une épée qui avait un manche laissant son utilisateur la manier à deux mains. Elle portait une longue jupe noire avec une ouverture pour pouvoir laisser de l’espace pour ses jambes et finalement elle chaussait des bottes de cuire noir.

Lorsqu’elle me reconnue, elle se dirigea vers moi et me fit un câlin.

-Eliann! Ça fait si longtemps, comment es-tu arrivé ici? (Dit-elle)

-Par la téléportation, mes cousines sont prises ensemble dans ce tournois, voudrais-tu devenir ma partenaire et m’aider à les sauvés? (Lui répondis-je)

-Bien Sûre, viens avec moi.

Elle me prit la main et me traîna vers le gardien de la cellule quelque seconde après nous étions apparu dans l’arène.

Devant nous se tenaient nos deux adversaires. Celui face à moi mesurait un mètre et demi portait une armure de bronze de la tête au pied et maniait un cure-dent, un clou, un javelot avec une lame arrondi sur les cotés pour être plus facile à retirer. Sa partenaire qui faisait face à Yuki, était légèrement plus petite que l’autre et portait un casque qui laissait ces cheveux tomber en arrière, mais ne recouvrait point son visage. Autrement, seulement ces gants et ces bottes étaient en métal. Elle portait une tunique grise pour faciliter son déplacement. Finalement, elle était armée d’un bouclier et d’une épée.

 

Publicités

Les ailes du destin.

La journée commençait a peine que l’agitation dans le village bâtait de son plein, car les informations parcours très rapidement entre les anges. Oui le village dont je me dirigeais vers, savait que je reviendrais aujourd’hui.

Pardon, je ne me suis point présentée, je me nomme Eliann, la bonne majorité des anges me connaissent sous mon titre d’ange des ténèbres, un titre dont j’ai reçue en tant que combattante dans l’arène. Malgré ce fameux titre n’imaginé pas que je suis une ombre, non j’ai reçu ce titre, car je maîtrise les ombres par préférence. Je peux aussi utilisé la lumière, mais mon éducation ma montrée l’art des ténèbres en premier. Physiquement j’ai des ailes comme mes cousines, elles sont plus jeunes, mais je suis la seule à les avoir en noir comme celle d’un corbeau. Malgré mon titre j’ai de longs cheveux blancs comme la neige, les yeux blancs et la peau blanche. J’aime porter une jupe noir, une veste noir et malgré le fait que les anges aime être nue pied quand je dois être chaussé je porte des botes noir.

Je reviens d’une mission temporelle … j’imagine que ceci ne vous dit rien alors pour dire simplement une mission temporelle se déroule dans la vie avant la mort ce type de mission consiste à accomplir une tâche dans le monde des vivants. Il existe aussi d’autre type de mission comme les dimensionnelles ou les légendes. Pour y conclure j’ai été dans l’avant mort.

Un dernier détail je n’ai jamais vécue, je suis née dans l’après vie mes ailes sont un signe qui démontre que j’ai des pouvoirs des origines, car il existe seulement trois anges qui ont des ailes.

– Eliann!!

Oui mes cousines, celle-ci est la plus jeune elle aime porté des petites robes noir, elle a aussi de long cheveux noir orné d’un ruban blanc et les yeux noir, mais elle a une peau blanche. Ses ailes sont d’une couleur variant par son humeur et ont la forme de des ailes de papillon. En me m’appuyant sur la couleur rouge vif de ses ailes je peux déterminer qu’elle est très contente … trop contente!

-Attention! (Lui dis-je avant quelle me saute dans les bras pour que nous nous retrouvions allongé sur le sol.) Eleme, as-tu encore assez d’énergie pour te relever après avoir couru à travers tout le village et jusqu’ici?

-Non (Répondit-elle avec un sourire moqueur.) Je suis épuisé, je crois que je vais dormir dans tes bras.

-Rien de surprenant

Voici l’autre ne vous fier pas à son aire de savoir tout, elle se croit être une ange de lumière pure avec les longs cheveux blancs, sa belle peau blanche, sa robe blanche et ses ailes blanches comme celle d’une colombe, mais elle a des yeux dont la couleur varie avec l’humeur.

-Sunny, je crois que tu pourrais m’aider? (Lui dis-je.)

-Non, je ne connais aucun sort qui pourrait t’aider. (Mentit-elle avec un sourire.)

-Dommage, je déteste lui jouer se tour. (Lui dis-je pendant que je disparaissais à travers le sol pour réapparaître debout à coté.)

-Injuste c’était confortable. (Dit Eleme puis son expression changea)

Temps, je te déteste

Comme mon titre le dit je déteste le temps, bien sûr je ne suis pas un de ceux qui compare leur age avec la fonction exponentielle des responsabilité. J’aimerais déjà avoir vingt ans, je serais en plein milieu d’une période de grande liberté et je ferais des études plus intéressante que celles que j’ai actuellement. Bien sûr je ne veux pas vieillir et laisser mes amis en arrière, même si la plupart me regarde avec des gros yeux quand je leurs parles de quelque chose qui n’est pas de leur génération.

 

Inévitablement, quand nous sommes plus vieux nous nous ennuyons de la simplicité de quand nous étions plus jeune, mais pas moi, mes moments de paix étaient si bref dans ma jeunesse que je les ai oublié. Si je voudrais retourné dans le passé ça serait pour réparer mes erreurs, comme prendre le parcours science et technologie au lieu de application science et technologie en secondaire deux. Si j’aurais pu retourné dans le temps, je ne ferais même pas ceci cette année et je serais probablement déjà au collège dans un parcours de sciences naturelles.

 

Pour finir ne comptez pas sur la chance elle apparaît seulement dans les moments les moins utiles.

 

Tempête Imprévue

L’amour sombre

Pour commencer, Voici comment ma dernière aventure s’est terminée. Un être maléfique comme les démons de l’ancien monde, nous avais proposé des richesses en échange d’une vielle relique et notre compagnon a cru à la mascarade. Dès que l’ennemi reçu son objet, il invoqua un océan de flamme qui percuta mon ami, le brulant vif. Après, le monstre disparu comme il était apparu, laissant la carcasse de mon ami entre mes mains. Après cela tout sembla ralentir, le corps s’enterra lui même sous les yeux de ses amis. Sa pierre tombale était lourde sur ma tête, je devais m’assurer que sa famille se porterait bien. Se que je perçu fut une si belle fleur seule dans un champ de bataille. Sa sœur était une sirène. Ces yeux étaient vides comme si elle n’avait pas la permission de pleurer. Ce moment n’est pas le plus romantique, mais aujourd’hui nous sommes inséparable.

Porco Rosso

Porco Rosso est un film écrit par Hayao Miyazaki et produit par Studio Ghibli en 1992. Bien sure ce film n’est pas nouveau, mais connaissant notre fameuse culture québécoise qui est un résultat de la culture populaire et des médias provenant des états unis  je préfèrerai présenter un film merveilleux que personne risque de connaître. Cette histoire tourne dans les années 1920 dans une sorte de guerre aérienne italienne. Le personnage principal est un ancien pilote italien qui trouve du travail en tant que mercenaire. Au contrôle de son petit avions rouge il est surtout reconnu pour deux chose, il est extrêmement talentueux au commande d’un avion et il ressemble a un porc. En mettant les combat aérien de coté, ce film est une belle histoire romantique à propos des sentiment caché de Porco.

La première fois que j’ vu ce film je l’ai immédiatement adoré, les personnages sont comiques et professionnels. Les combats aériens sont très bien réussi et l’humour ne manque jamais. je pourrais regarder ce film plusieurs fois et encore rire de toutes les choses que les pirates de l’aire font. Bien entendu ce film nous apprend de ne pas jugé les apparences. Merci de votre patience et je vous souhaite bonne chance.

Ps: Pour plus d’information regarder ce site  http://en.wikipedia.org/wiki/Porco_Rosso

Tempête Imprévue

Internet le monde des mensonges

Bonjour, puisque j’ai absolument aucun idée quoi écrire je vais parler de mes habitudes en ligne. Je joue a plusieurs jeu multijoueur en ligne, mais lorsque je crée un personnage je crée toujours un personnage du gendre opposé au mien. Alors lorsque le monde me parle il me demande si je suis exactement comme mon personnage et  je répond toujours oui, mais je ne regrette pas de mentir à  des internautes et de toute façon je fini toujours dans des histoires assez comique. Si vous avez bien lu jusque ici vous pouvez observé que je n’ai rien révélé sur mon identité. J’aime surtout dire au monde que je vis dans un coin perdu c’est toujours très drôle, surtout quand je leur dit 6 pieds sous terre quelque part aux canada. Merci de votre patience et je vous souhaite bonne chance

tempeteimprevue

Une tempête a l’église

 

Notre Dame de Paris Les Cloches

 par  Luc Plamondon et Richard Cocciante

Gringoire:

Les cloches ne sonnent plus
La cathédrale s’est tue
Quasimodo est malheureux
Quasimodo est amoureux

Frollo:

Il fait la grève des cloches
Depuis déjà trois jours
Quasimodo est triste
Quasimodo est fou

Les deux:

Parce qu’il se meurt d’amour

Quasimodo et le chœur des cloches:

Les cloches que je sonne
Sont mes amours, sont mes amantes
Je veux qu’elles claironnent,
Qu’elles tambourinent et qu’elles chantent

Qu’il grêle ou qu’il tonne
Ou qu’il pleuve ou qu’il vente
Je veux qu’elles résonnent
Dans la joie comme dans la tourmente

Celles qui sonnent quand on naît
Celles qui sonnent quand on meurt
Celles qui sonnent tous les jours toutes les nuits, toutes les heures
Celles qui sonnent quand on prie
Celles qui sonnent quand on pleure
Celles qui sonnent pour le peuple qui se lève de bonne heure

Pour la fête de Rameaux
Pour la Quasimodo
Pour le jour de Noël et le jour de la Toussaint

Pour l’Annonciation
Pour la Résurrection
Pour la St-Valentin et pour le Vendredi Saint
[ Find more Lyrics on http://mp3lyrics.org/BnmJ ]

Pour les célébrations
Et pour les processions
La plus belle c’est celle qu’on appelle le Fête Dieu

Jour de l’an, jour des rois
Jour de Pâques, jour de joie
Jour de la Pentecôte avec ses langues de feu

Pour les confirmations
Et pour les communions
L’Angélus et le glas, dies irae dies illa

La jour de l’Ascension
La jour de l’Assomption
Pour tous les hosannas et tous les alléluias

Mais celle que je préfère
Parmi toutes ces femmes de fer
Ce sont les trois Maries
Qui sont mes meilleures amies

Il y a la petite Marie
Pour les enfants qu’on met en terre
Il y a la grande Marie
Pour les marins qui partent en mer

Mais quand je sonne la grosse Marie
Pour les amants qui se marient
C’est pas que j’ai le cœur à rire
Je l’aurais plutôt à mourir

De les voir si joyeux
De les voir si heureux
Moi qu’aucune femme ne regardera jamais dans les yeux

De les voir convoler
De les voir s’envoler
Au milieu des étoiles sous la voûte des cieux

Toutes les cloches que je sonne
Kyrie Eleison
Hosanna alléluia dies irae dies illa

Toutes ces cloches de malheur
Toutes ces cloches de bonheur
Toutes ces cloches qui n’ont jamais encore sonné pour moi

Les cloches que je sonne
Sont mes amies, sont mes amantes
Je veux qu’elles claironnent
Si Esmeralda est vivante

Pour dire au monde que Quasimodo aime Esmeralda

http://www.youtube.com/watch?v=pbKYksxeXh8